Séna(ma)teurs

Un sénateur de l'Union centriste qui votait au nom de son groupe s'est lamentablement emmêlé les pinceaux. Il a voté en faveur d'un amendement communiste supprimant purement et simplement l'article unique du projet de loi sur le redécoupage électoral. Pas d'bol...

Le Sénat vote contre la loi sur le redécoupage électoral, par erreur !

Quand ça veut pas, ça veut pas. Après l'épisode épique du rejet de la loi Hadopi pour cause de cache-cache parlementaire gagné haut la main par l'opposition, après la fabuleuse histoire d'Lamour (qui a bien fini, pour une fois), c'est à la loi sur le redécoupage électoral de se voir malmenée au Sénat. Le texte devait permettre de ratifier la très contestée ordonnance du gouvernement supprimant 33 circonscriptions et en créant autant de nouvelles, à l'avantage de la droite.

Une "erreur humaine"

Lundi soir, la chambre haute a donc rejeté le projet de loi par 167 voix contre 156. Jean-Jacques Pignard, un sénateur de l'Union centriste qui votait pour tout son groupe s'est... planté. Pensant qu'il devait voter sur l'intégralité du texte, il a visé le bouton "pour". Mal lui en a pris puisque le scrutin portait en réalité sur un amendement supprimant purement et simplement l'article unique de la loi. Une malheureuse "erreur humaine", selon son collègue Nicolas About (de nerf ?). La tuile !

Sénatueur

Ni une, ni deux, le gouvernement, par la voix du secrétaire d'Etat aux collectivités locales Alain Marleix, a immédiatement demandé de rejouer la partie. La présidente socialiste Catherine Tasca, bien embarrassée, a fait suspendre la séance à plusieurs reprises pour prendre l'avis de juristes. Tous étaient formels, selon le PS : la loi étant constituée d'un article unique, le vote la supprimait purement et simplement, il n'était donc plus possible de la faire revoter dans la foulée. Et le projet devra repartir à l'Assemblée nationale pour reprendre le processus législatif, à l'instar de la loi Hadopi en avril dernier. Qu'à celà ne tienne, les groupes de la majorité ont officiellement demandé un nouveau vote mardi après-midi. Refusé itou.

Selon Lemonde.fr, un nouveau texte sera présenté en janvier 2010, au moment du lancement des Régionales... ce que souhaitait à tout prix éviter le gouvernement !

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

??

Aaah sénilité quand tu nous tiens ! Mais j'aime à croire que le centriste ai pu le faire exprès. ;-)

Ha, le vote

Ha, le vote électro-nique!!!

En voilà, une bonne solution, une bonne excuse.

Ce n'est pas Olivienne qui souhaitait compliquer le binaire ???

Pauvre de nous, si les militaires ne savent plus faire:1-2-1-2… , si les banquiers confondent le moins du plus…

Maintenant que nous avons appris à marcher sur la tête, il faut apprendre à courir !!!

Pas gagné… Le fil rouge sur le bouton vert, le fil bleu…

Le fil rouge sur le bouton bleu…

Dans la troupe, il y des jambes de bois,…

Si les sénateurs ne distinguent plus la droite de la gauche, il serait urgent de leur retirer le permis… de voter!

Maison de retraite!

Le sénat mérite encore une fois son surnom!

C'est ainsi quand on est représenté par des types qui, incapables d'aligner 10mn de lucidité quotidienne, n'arrivent même plus à voter!!! Encore qq années et les votes seront statistiquement du 50/50!

Ajoutons l'absenteisme chronique... et l'erreur d'un seul de ces gérontocrates agonisants digne de la grande époque soviétique se voit multiplier par le nombre de pouvoirs donnés!!!

Clownesque!!! C'est la "petite crotte" qui va encore nous faire un caca nerveux et Carlita va avoir bien du boulot pour calmer notre petit conconducator nain, qui va être bien mal embouché (sans mauvais jeu de mots, sur un blog qui leur est dédié)!

"Y a de l'embrouille" ?

Ce n'est pas moi qui le dis, c'est un sénateur!
Voir ce billet sur le Post qui nous en apprend un peu plus sur tout ça: http://www.lepost.fr/article/2009/12/16/1844029_redecoupage-electoral-rejete-au-senat-y-a-de-l-embrouille.html