presse internet envisage payant internaute service supplémentaire problème Sites d’info : le lecteur est-il prêt à payer ? sites info lecteur pret payer 5290

Serpent de mer ? Syndrome de rentrée ? Difficultés financières croissantes ? A l’exemple du magnat de la presse Ruppert Murdoch, qui, ô stupeur, semble découvrir qu’il est difficile de fournir de l’info de qualité toujours gratuite sur la Toile, “Le Figaro”, “L’Express” et même “Libé” envisagent de faire payer l’internaute en échange d’un service supplémentaire.

Le problème étant de savoir lequel… Analyse (gratuite…) à l’intérieur.


 [Lire l'article complet sur telerama.fr]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

"Libé" avait meme initié la chose

en ayant le culot de proposer une taxe sur les FAI. Donc c est TOUS les internautes qui auraient financé ces journaux, y compris ceux qui ne vont pas sur leurs sites. Fallait oser (en surfant sur la loi hadopi, en plus, tout le monde raque). Et en se couvrant ainsi du risque d'avoir peu d abonnés payants si le passage au payant était réservé aux seuls internautes fréquentant leurs sites.

"C'est le magazine Challenges qui a révélé l'information. Le journal Libération, propriété d'Edouard de Rothschild, veut rassember les éditeurs de presse et de sites Internet pour répartir entre eux une taxe prélevée sur le chiffre d'affaires des fournisseurs d'accès à Internet. L'idée serait d' "ajouter aux factures de leurs abonnés au Web une somme forfaitaire de quelques euros : le coût de l’information gratuite".

"Il s’agit de rectifier les flux d’argent actuels au profit des rédactions, qui sont les auxiliaires du bon fonctionnement de la démocratie", a expliqué au magazine le directeur de la rédaction de Libération, Laurent Joffrin. Il faudrait alors répartir la somme ainsi prélevée en fonction de la fréquentation du site et de la taille des rédactions. Ce qui risque de favoriser les plus gros, dans ce qui deviendra rapidement un cercle vicieux."

http://www.numerama.com/magazine/13080-Liberation-veut-taxer-les-FAI-pour-financer-la-presse-papier-MAJ.html