SmartStax OGM autorisé Canada aucune évaluation scientifique SmartStax : Le Canada autorise un OGM Monsanto sans aucune évaluation scientifique smartstax canada autorisation ogm aucune evaluation scientifique 5989

SmartStax - Cet été, le Canada a autorisé un nouveau maïs OGM de Monsanto, doté de 8 gènes modifiés, excusez du peu. Pour toute évaluation scientifique, le ministère de la Santé s'en remet aveuglément aux études des semenciers... sans même s'assurer qu'ils en aient réalisé ! Deux innovations pour le prix d'une.

Maïs OGM Smartstax Monsanto

Le 15 juillet dernier, le gouvernement canadien annonçait joyeusement qu'il délivrait une autorisation de mise sur le marché à Monsanto et Dow AgroSciences pour un nouveau maïs OGM, le "SmartStax". Cette herbe à pop corn possède une particularité unique en son genre : elle combine huit gènes modifiés (2 herbicides et 6 insecticides). Problème : l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) qui a délivré l'autorisation ne s'appuie sur aucun élément scientifique. Et Santé Canada, l'autorité en charge de la santé publique canadienne, n'a réalisé aucune étude d'impact, ni sanitaire, ni environnementale...

Sans gêne...

Devant une telle nonchalance, les associations ont vite eu fait de crier au scandale et de demander des comptes au gouvernement. Dont voici, en substance, la réponse : si la nouvelle variété OGM possède huit gènes modifiés, elle ne constitue aucunement un aliment nouveau, selon le principe d'"équivalence substantielle". L'Etat, pour sa défense, avance en effet que les gènes ont déjà été testés, indépendamment, sur d'autres variétés ne présentant qu'une seule altération génétique.

L'Etat "s'attend à" ce que les semenciers... fassent son travail !

Et si, comme le prétendent les associations, des interactions entre gènes modifiés peuvent se manifester, n'ayez crainte citoyens, car "Santé Canada [...] s'attend à ce que les semenciers conduisent des études complètes de leurs variétés pour s'assurer qu'il n'existe aucun effet inattendu", a écrit la ministre fédérale de la Santé, Leona Aglagguk, répondant aux questions soulevées par le Réseau canadien d'action sur les biotechnologies. En clair, l'Etat canadien n'a lancé aucune étude d'impact. Il n'a pas non plus cherché à savoir si les semenciers en avaient mené de leur côté, "s'attendant à" ce que ce soit le cas. Ce qui suffit à valider la mise sur le marché du produit. Un seul mot : bravo !

Que les études publiques préalables à la délivrance d'une autorisation de mise sur le marché se basent exclusivement sur les données (invérifiables) publiées par les producteurs est une aberration en soi, mais c'est la règle, dans le domaine de l'agro-alimentaire comme dans celui du médicament. Soit. Mais en général, les autorités sanitaires prennent au moins la peine de les lire, ces études. Dans le pire des cas, elles font semblant. C'est bien la moindre des choses...

Amen

Le Canada vient tout simplement d'inventer un nouveau précepte : étant entendu que les semenciers sont de parfaits gentlemen, qu'ils sont des scientifiques infaillibles et des humanistes indéfectibles, il suffit de leur faire confiance, d'avoir foi en leur travail, d'espérer qu'ils réalisent des études d'impact, de prier que celles-ci soient menées dans les règles, que leurs données soient justes et bien interprétées et... que leurs résultats soient en ligne avec les impératifs de santé publique. Ce n'est plus un Etat, c'est une Eglise !

Bonne nouvelle... On apprend qu'une thérapie génique efficace contre la cécité a été testée avec succès. Une idée ?

(Lire aussi à ce sujet : greenpeace.org, newswire.ca, cyberpresse.ca, rcab.ca)

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Oh My God :( TheCélinette

Oh My God :(
TheCélinette

il ne fait pas de doute qu il doit beaucoup arroser

le grainetier.

Quel scepticisme !

Un peu de confiance que Diable, faut avoir la foi!
La cigogne l'a encore dit tout-à-l'heure, pour ceux qui ont eu l'occasion de l'écouter comme chaque mercredi à 17h15 sur Radio Air Libre (http://streaming.domainepublic.net:8000/radioairlibre.ogg pour ceux qui ne sont pas à Bruxelles)

D'ailleurs, les OGM, c'est comme les Centrales, ça ne PEUT PAS PETER!!!!
(comme le chantait si bien Castelhemis à une époque
http://www.mooveon.net/video_731255930984425 )

Oui mais les centrales
C'est la technologie idéale
C'est la sécurité optimale
C'est l'infaillibilité totale
Puisqu'on te le dit...
Toute la journée
C'est ce qu'on se tue à te répéter
A la radio, à la télé, dans les journaux
Puisqu'on te le dit

Pareil pour l'Europe, un an

N'importe quoi!

"Que les études publiques préalables à la délivrance d'une autorisation de mise sur le marché se basent exclusivement sur les données (invérifiables) publiées par les producteurs est une aberration en soi, mais c'est la règle, dans le domaine de l'agro-alimentaire comme dans celui du médicament"

N'importe quoi!