Sondage popularité opinion image des patrons frnce BVA L Express JDD Sondage à triple fond: quand les patrons changent d'image comme par magie sondage bva popularite des patrons trop payes l express le jdd

Mercredi 15 Avril, l'Express publie les résultats d'un sondage BVA "comment les Français évaluent-ils les chefs d'entreprise?". Résultat sans appel pour le journal, "les chefs d'entreprise sont mis en accusation". Au contraire, le JDD, qui relate ce même article, y voit que "les Français apprécient leurs boss". Décryptage.

L'Express titre "59 % des Français jugent les patrons trop payés"...

Les trois journalistes de l'Express, Bruno Abescat, Guillaume Grallet et Benjamin Masse-Stamberger intitulent leur article "59 % des Français jugent les patrons trop payés", puis, en guise d'accroche, ils sortent l'artillerie lourde : "Scandale Zacharias, affaire Forgeard, feuilleton UIMM, PDG voyous... Les chefs d'entreprises sont mis en accusation. Ce qui choque d'abord, comme le montre le sondage BVA pour L'Express à sortir ce mercredi, ce sont les rémunérations que s'octroient certains. Plongée dans un monde où l'opinion mais aussi des dirigeants réclament un peu plus d'éthique". Ambiance de fête.

Sondage sur les patrons trop payés - BVA Express JDD

Le JDD titre "Les Français apprécient leurs boss"...

A partir des mêmes résultats, du même sondage, et sans doute du même article, le JDD publie une dépêche succincte, intitulée "Les Français apprécient leurs boss". Puis vient la dépêche elle-même : "Une large majorité de Français, 72%, ont une bonne opinion des chefs d'entreprise mais 59% estiment qu'ils sont trop payés, selon un sondage BVA pour le magazine L'Express publié mardi. Interrogées sur les adjectifs qui s'appliquent le mieux aux patrons en général, 53% des personnes sondées choisissent 'compétent', 38% 'autoritaire' ou encore 13% 'mauvais gestionnaire' et 10% 'malhonnête'".

Vérification faite, car il fallait bien la faire... il s'agit du même sondage, malgré la différence affichée dans la date de publication. Une telle différence d'analyse est remarquable. Mais s'il n'y avait que ça... car BVA est spécialiste de ce genre d'étude. En octobre 2007, en collaboration avec BPI, l'institut avait déjà mené une étude sur l'opinion qu'avaient 5000 salariés de 10 pays sur leurs patrons.

En 6 mois, l'image des patrons s'est nettement améliorée...

Dans le sondage d'avril 2008, à la question "Quelle opinion avez-vous des chefs d’entreprise en général?", les Français répondent "bonne opinion" à 72%. Or, dans le sondage réalisé en octobre 2007, la question était "Quelle opinion avez-vous des dirigeants de votre entreprise?" et la réponse était "bonne opinion" à 64%.

Trois possibilités:
    Sondage sur les patrons français Les sondages se trompent, d'une façon ou d'une autre...? Impossible!
    Sondage patrons français L'image des patrons s'est nettement améliorée entre octobre 2007 et avril 2008.
    Sondage patrons français Les sondés ont une meilleure opinion des chefs d'entreprise "en général", que des chefs de leur propre entreprise.

Les deux dernières réponses semblent plus réalistes, mais étonnantes, vu le contexte patronal actuel, et son lot d'affaires de détournements et de malversations. A croire que les affaires de l'UIMM, du MEDEF, et d'EADS ont amélioré l'image des patrons?! Mais sans doute que le doux conte de la fée Parisot a fait son effet...

Néanmoins, relativisons, car en octobre 2007, même avec une réponse positive à 64%, la France se situait au dernier rang des 10 pays étudiés, comme pour la majorité des autres questions d'ailleurs! Lire à ce sujet " Les patrons français parmi les mieux payés et les plus... incompétents !"

 

Les autres questions ne sont pas comparables car l'étude de 2007 porte ensuite uniquement sur l'étude des relations avec le supérieur hiérarchique direct, alors que celle de 2008 porte sur l'image du patron en général. L'étude de 2008 a été réalisée par téléphone auprès de 1000 personnes, quand celle de 2007 a permis de sonder 500 personnes par Internet. En l'absence d'indication d'une marge d'erreur, il n'est pas possible de savoir si cette différence est significative. A l'heure de la publication de cet article, la notice du sondage n'a pas encore été publiée.

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Une piste

Il convient de noter qu'une bonne partie des sondages d'opinion est réalisée par l'ifop (institut français d'opinion publique).

Surprise, qui dirige cet institut de sondage ? Laurence Parisot !

On a le droit d'être sceptique, mais moi quand je vois les sondages vides de sens qu'on nous pond de plus en plus depuis 6 mois...

Je cherche toujours une explication logique à la fameuse cote de popularité du couple Sarkozy-Fillon qu'on nous ressort régulièrement (il faut être marteau ou riche pour être favorable à l'action du gouvernement depuis 6 mois, non ?)

Et puis un sondage, par définition il faut s'en méfier ! Qui est interrogé, quelle est la question, quel est le niveau de réponse attendu, comment se répartissent les réponses... des informations vitales, sans lesquelles l'intérêt d'un sondage pour le lecteur est NUL. Le débat s'arrête la pour ma part.