Sondage Etats-Unis américains socialisme Les Etats-Unis virent au rouge sondage etats unis socialisme 4171

Panique au Royaume du Grand Capital... Seuls 53% des américains pensent que le capitalisme vaut mieux que le socialisme. Décidément, les Etats-Unis sont mal en point. Encore un mauvais coup de l'ultragauche. Mc Carthy, reviens ! Ils sont devenus fous...

Sondage Etats-Unis socialisme capitalisme

Durant les années 50, Mc Carthy et ses tribunaux d'inquisition ont brûlé tout ce qui contenait la moindre trace de rouge. Depuis lors, "socialiste" a tenu lieu d'insulte suprême, Outre-Atlantique. Et ce n'est pas Obama qui nous contredira, constamment taxé de "socialisme rampant" par la horde des néo-cons. Le communisme a donc été définitivement bouté hors des frontières de la Grande Amérique il y a un demi-siècle... pensait-on jusqu'à ce sondage de l'Institut Rasmussen du 9 Avril 2009 (détecté par DeDefensa.org).

33% des jeunes américains préfèrent le socialisme

Cette étude a été menée par téléphone auprès de 1000 adultes américains, les 6 et 7 avril 2009. Résultats : 53% des interrogés sont d'accord pour dire que le capitalisme vaut mieux que le socialisme. 20% désapprouvent et 27% sont indécis - contre 70%-15%-15% en décembre 2008. En dessous de 30 ans, 37% préfèrent le capitalisme, 33% le socialisme et 30% ne savent pas.

L'ultragauche s'attaque aux Etats-Unis, mais que fait MAM ?

Purement et simplement incroyable ! Pour bien comprendre le phénomène, il faut souligner qu'aux Etats-Unis, le mot "socialisme" s'entend au sens du "communisme radical" de nos contrées. Un concept violemment fustigé depuis une cinquantaine d'années par la totalité de la société américaine, des classes dirigeantes aux ouvriers les moins favorisés.

Les "insultes" républicaines contreproductives

Les commentateurs américains, pourtant en général peu avares de gesticulations moralisatrices, en sont restés cois, tel le bègue qui reste toujours bloqué sur le même mot. Incapables d'imaginer la moindre évolution socialisante de leur nation, synonyme de déchéance ultime.

Une conclusion est cependant admise - du bout des lèvres - par la majorité d'entre eux, certainement croisant les doigts pour le prochain sondage : les innombrables accusations de "socialisme" à l'encontre de Barack Obama ont eu l'effet contraire à celui escompté : plutôt que d'envoyer le candidat démocrate dans les cordes du diable, c'est Lucifer qui s'est refait une beauté au contact du messie. Supputation appuyée par les statistisques du principal dictionnaire US en ligne - Merriam-Webster - qui, fin décembre, affichait le mot "socialisme" en troisième position, au nombre de recherches effectuées à partir des Etats-Unis.

Conclusion : les Etats-Unis sont vraiment mal en point. Bientôt une alliance stratégique avec Cuba ?

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

réjouissant

vivement le depart en retraite des commentateurs americains.

Ha ha ha....

.... mais comment veut-tu que l'on ne s'en réjouisse pas ?

Après 30 ans où à chaque fois qu'un régime socialiste arrivait au pouvoir à n'importe quel point du globe, les américains cherchaient à les éliminer.

Après 30 ans de TINA (There Is No Alternative) où tout le monde nous disait que la seule régulation possible, c'était le libéralisme (et l'ultraliberalisme)

Après 30 ans de "Ho mon dieu, mais notre système de santé est catastrophique : regardez le trou de la sécurité sociale" alors que c'est l'un des seuls à s'être maintenu depuis des années ( tout les autres se sont cassés la gueule avec la crise, et je pense en partie qu'une partie du fameux "les français tiennent mieux face à la crise... viens de là." On a pas été vers le néolibéralisme, on a su résister et gueuler face aux "réformes nécessaires" et finalement, en ne faisant "rien" Chirac a éviter une partie de la catastrophe... bizarre, non ? )

Bref, vive le socialisme.

Te réjouit pas trop vite,

Te réjouit pas trop vite, les crimes du communismes sont encore bien trop présents en mémoire pour ça.
Et l'histoire se répète, il n'y a qu'à voir Hugo Chavez mettre en place sa dictature.
Obama tend la main parce qu'il sait que l'Amérique ne peut pas avancer seul indéfiniment.
Mais il bosse pour l'Amérique, et uniquement pour elle.
De plus notre idée du socialio-communisme n'a rien à voir avec la vision socialiste des Américains.
Ils vont mal, c'est clair, mais jamais ils ne vendront leur âme au diable.

Il n'y a jamais eu !

Il n'y a jamais eu de communisme alors comment peux tu parler de "crimes de communismes" ? Tu entretiens la connerie des gens ?!

Entendre un état se proclamer communiste ne fait pas de lui un état communiste, simplement cela fait de cette état un état qui se proclame communiste. Point barre.

Il n'y a jamais eu de communisme dans ce bas monde pour la simple et bonne raison que le communisme ne peut exister que s'il n'y a qu'une communauté.
Sinon on peut parler des pays qui sont des communautés, mais est-ce bien du communisme au sens "idéal" ?

Non.