père famille 30 ans agent fret aérien préfecture Seine-Saint-Denis Soupçonné de terrorisme après un don à une mosquée soupconne de terrorisme apres un don a une mosquee 13319

Un père de famille de 30 ans, agent dans le fret aérien, s'est vu retirer par la préfecture de Seine-Saint-Denis son badge lui permettant d'accéder à la zone restreinte de Roissy, entraînant son licenciement.

Il a d'abord pensé à une erreur.


 [Lire l'article complet sur lefigaro.fr]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Pb connu...

Tous ceux qui bossent dans ces zones savent bien que la moindre vaguelette peut, depuis 2001, leur couter leur boulot: D'une simple altercation, même si l'on n'en est pas l'instigateur... à financer une assoc islamique voulant sortir les mosquées des caves aménagées, à Creil.

Ville par ailleurs bien connue pour ses mosquées clandestines, qui tiraient déjà les ficelles il y a 23 ans, lors de la première affaire de foulards islamiques. Ca explique que le pb soit immédiatement vu sous l'axe de la sécurité publique. D'ailleurs, le ministère des cultes est aussi celui de l'intérieur: Tout un symbole!

Dérive islamique à l'époque combattue par le seul principal Chenières, face à une population magrébine bêtement unie derrière ces "praticants" rétrogrades et criant déjà à la discrimination.

On n'a pas désamorçé immédiatement la généralisation de cette talibanisation des écoles et des rues par des femmes puis jeunes filles sapées mode afghane.

Au moins il y a désormais une légitimité probable à se plaindre (la pref pouvant avoir d'autres éléments en main?). Et ce monsieur n'aura pas à se déplacer bien loin pour savoir à qui dire merci en premier lieu dans une ville pionnière! Peut-être même à ceux a qui il a fait un chèque!

C'est d'ailleurs ce dernier point qui me fait penser qu'il est sans doute emmerdé pour rien: Un vrai activiste aurait donné du liquide.