maison à quinze euros par jour mode d emploi T'es pôvre et tu cherches une maison à 15 euros par jour... t es pauvre et tu cherches une maison a quinze euros par jour

Si t'est tombé sur cette page, c'est pas parce que tu viens de revendre tes stock-options EADS et que tu cherches à investir dans la pierre ! Mais c'est parce que t'es pôvre ! C'est pour ça que je te tutoie... parce que sinon, je vouvoie, toujours...

Donc, t'es pôvre ! Tu dois être chômeur ou RMiste. Flemmard, quoi...

Et tu cherches une maison à quinze euros par jour !?

Alors voici la recette, mazette. C'est facile tu verras.

maison a quinze euros par jour

maison à quinze euros par jour Tous les jours tu te sors 15 euros de la poche et tu les mets dans une petite boite hermétique, bien fermée, à clé. C'est pas grand chose, 15 euros ! Si t'arrêtes de fumer et d'te trasher la tête tous les soirs à la vinasse mal fermentée, ça devrait passer. Pas la peine de mettre ça sur un livret bancaire, vu l'inflation et les taux de rémunération, t'y perdrais !

maison à quinze euros par jour Tu peux aussi mettre 62 centimes toutes les heures. Ça marche aussi, mais faut se relever la nuit.

maison à quinze euros par jour Tu fais ça tous les jours, week-end et jours fériés inclus, pendant 30 ans.

maison à quinze euros par jour Important ! Colle un Post-it sur la porte du frigo : "19 avril 2038, penser à claquer la cagnotte".

maison à quinze euros par jour Dans 30 ans, tu fais les comptes : 164 355 euros. Si t'as moins, c'est que t'as triché ! Si t'as plus, c'est que tu sais pas compter !

maison à quinze euros par jour Au prix où sera l'immobilier à cette date, vu comment tout part en couille en ce moment, tu pourras t'acheter un hôtel particulier en plein Paris, enfin... si Paris existe toujours...

Ne me remercie pas ! C'est pour la bonne cause... Et bon vent !

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

30 * 365 * 15 = 164 250

30 * 365 * 15 = 164 250, et non 164 355. Ki c'est ki sait pas compter ?

Aïe...

Une année compte 366 jours tous les 4 ans = année bissextile. A part ça, on est d'accord.

plus 7 jours d'années bissextiles... 7*15 = 105

164 250 + 7*15 = 164 355 ... à priori ça fait le compte ;-)

remarque !

comme tu t'es fait bouziller

....

j'adore

questions à Sarko

J'ai découvert ton blog sur agoravox super l'articles, on verra ce soir ! Je te mets en liens préférés sur mon blog.
Charlotte

z'avez tous faux de toute

z'avez tous faux de toute facon puisque vous zavez fait vos calculs a euros constant ^^
Et vue la conjoncture actuelle, la parite euro-dollars, la faim dans le monde et le classement du PSG, c'est pas parti pour s'ameliorer!

MAISON 0 15 EUROS PAR JOUR

On s'en fout 162250 ou autre de toute façon on peut même pas mettre 15 euros de côté tous les jours faurt déjà les avoir pour manger quand je vois ça j'ai de plus en plus mal à mon pays

c'est des conneries cette maison

Mieux vaut être locataire que propriétaire et, sans ce montage qui dissocie l'achat de la maison de l'acquisition du terrain, un tel prix pour une maison d'au moins 85 mètres carrés sur un terrain de 250 mètres carrés n'aurait pas pu être atteint. Mais la cible visée (des ménages gagnant 1 500 à 2 000 euros net mensuels)-le gouvernement souhaite désengorger les HLM-n'est-elle pas trop modeste ? L'engagement n'est pas minime : 15 euros par jour, c'est 450 euros de mensualité de remboursement par mois. Mais la mensualité n'est pas fixe : le projet bâti avec les Caisses d'épargne repose sur un crédit (5 % maximum) à taux variable. Si les taux d'intérêt venaient à grimper, comme cela a été le cas dernièrement, les acquéreurs pourraient supporter des variations de taux de 3 %, soit des hausses de mensualité de 30 %. A la durée de remboursement de la maison (dix-huit à vingt-cinq ans) s'ajoute également celle du terrain (dix à quinze ans), sachant que le prix de ce dernier sera revalorisé de 1,5 % par an. Mieux vaut ne pas divorcer ou perdre son emploi !