Tabac info service entreprise proche laboratoires pharmaceutiques Tabac: les Français toujours aussi enfumés  tabac info service entreprise proche laboratoires pharmaceutiques 12840

Malgré les interdictions, la consommation de tabac ne recule pas en France. Les maladies augmentent et l'industrie enfume public et politiques pour se préserver.

Le 17 juillet prochain, Tabac Infos Service, la ligne téléphonique d'aide à l'arrêt du tabac (39 89) ne sera plus attribuée à l'Office français de prévention du tabagisme (OFT).


 [Lire l'article complet sur sudouest.fr]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Tabac: les Français toujours aussi enfumés

Et si la guerre contre le tabac n'était qu'un enfumage supplémentaire ?

Que le tabac ne soit pas bon pour la santé est une chose, que l'on s'en serve - peut-être - comme écran pour cacher d'autres raisons à l'augmentation des cancers, en est une autre.

Pendant que gouvernements et Organisation Mondiale de la Santé s'affrontent avec les cigarettiers, le pôvre con ou la pôvre conne accroc à la clope apprend que dans le tabac il y a 300 additifs, histoire de nous rendre encore plus accroc et qu'en plus on inhale du polonium. Horreur, salauds de cigarettiers, ils pourraient pas changer leurs engrais phosphatés, puisqu'on nous dit que ça vient de là. Et le radon. Mais le radon était depuis longtemps dans nos sous-sol.

De campagne anti-tabac en campagne anti-tabac jusqu'à l'interdiction de fumer dans les lieux publics, ça occupe dur l'esprit des pours ou des antis. Animer le débat public pour que chacun n'ait pas l'idée d'aller regarder ailleurs. Cà, c'est pour le social.

Le fumeur lui, se voit "individualisé".
-"T'as le cancer des poumons, c'est de ta faute, fallait pas fumer."
-"j'ai pas fumé."
-"Alors c'est le tabagisme passif".
On ne dit plus "diviser pour règner", on dit "individualiser".

Fukushima.

C'est là que j'ai appris la différence entre l'irradiation et la contamination. L'une est externe, il suffit de s'éloigner, - la terre n'est pas extensible - l'autre est interne, par ingestion ou inhalation. Les "hot particules", plutonium, strontium..., une fois inhalées ne ressortent plus et irradient nos cellules de l'intérieur. L'effet de proximité.

Si je n'avais pas été chercher des informations sur Fukushima, je ne serais peut-être pas tombée sur :

La chambre à gaz atomique.
Traité de physique sur la contribution des essais nucléaires à la contamination finale de l’atmosphère.
http://www.vff-marenostrum.org/News/La-chambre-gaz-atomique-P.Scampa-2012.pdf

Paolo Scampa de l'AIPRI, additionne les tonnes, kilotonnes, mégatonnes des bombes atomiques explosées dans l'atmosphère depuis 1945.

"la dispersion sous forme de particules ultra-fines inhalables de plus de 100 tonnes d’uranium enrichi et de plutonium advenue au cours des « essais » atomiques atmosphériques de fission auxquelles s'ajoutent 10.000 tonnes (dix mille, c'est le minimum) d'uranium appauvri dispersé avec les conflits récents."
...
"20% au plus de ces débris sont retombés au sol (22 tonnes) et 80% (90 tonnes) sont encore en circulation aérienne et le resteront quasiment pour l’éternité."
...
"il y en a 23 millions par m3 " (d'air, de micro, nano particules radioactives).
...
"Du soir au matin nous baignons libres dans une atmosphère insalubre saturée de radionucléides artificiels qui sont autant de minuscules bombes cancérigènes à retardement. Inspirant paisiblement nos 28 m3 quotidiens d’air surchargé de nanoparticules atomiques, nous vivons tranquilles l’aube d’une patiente et irréversible solution terminale qui viendra avec le temps."

Et puis sur les Tobacco Documents dont je tire un extrait :

http://tobaccodocuments.org/lor/03615482-5486.html
Concerning the "Comprehensive smoking prevention act of 1982"
G.N. Schrauzer, Ph.D.
La Jolla, California
"As a chemist, cancer researcher and American Citizen I wish to comment upon the "Comprehensive smoking prevention act of 1982" recently introduced into U.S. Congress. In this Act, it is stated, among others things, that "smoking is the number one cause of lung cancer in the United States". In my opinion, what role, if any, smoking play in the causation of cancer, including lung cancer, has still to be determined".

Les dates comme fil conducteur :

1945 - Premières bombes atomiques. Hiroshima, Nagasaki.

1959 - Accord entre l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique et l’Organisation Mondiale de la Santé. L'OMS s'interdit de parler du nucléaire au niveau de la santé sans accord préalable avec l'AIEA. L'AIEA qui fait la promotion du nucléaire civil et le contrôle du nucléaire militaire. Conflit d'intérêt, à tout le moins.

J'ai lu qu'en France, on nous avait obligé au nucléaire civil pour fabriquer du plutonium à des fins militaires. Il y a 60 tonnes de plutonium à la Hague, dans une piscine comme à Fukushima, mais sous un toit en tôle. Vu l'explosion du réacteur n°3 où il y avait du Mox, béton ou tôle, ça ne fait guère la différence.

1963 - Traité interdisant les essais nucléaires dans l'atmosphère. Donc... ils savaient ?

1964 - The Reports of the Surgeon General
http://profiles.nlm.nih.gov/ps/retrieve/Narrative/NN/p-nid/60
The 1964 Report on Smoking and Health

"Evidence of the ill effects of smoking accumulated during the 1930s, 1940s, and 1950s."
...
"Smoking, these studies suggested, and not air pollution, asbestos contamination, or radioactive materials, was the chief cause of the epidemic rise of lung cancer in the twentieth century. On June 12, 1957, Surgeon General Leroy E. Burney declared it the official position of the U.S. Public Health Service that the evidence pointed to a causal relationship between smoking and lung cancer."

L'augmentation des cancers des poumons est dû principalement au tabac, pas à la pollution de l'air, ni aux matériaux radioactifs, ni à l'amiante.

1982 - Procès du gouvernement américain contre les cigarettiers qui s'est terminé par une entente. Payer le coût social du tabac. Voyez comme c'est sérieux, on attaque les fauteurs de cancers au fric.

En France :
1976 loi Veil.
1991 loi Evin.
Récupérer sur les fumeurs des impôts supplémentaires. Y en a jamais assez. Vont-ils seulement dans les caisses de la Sécu ? Mais si les fumeurs vivent moins longtemps, il y a moins de retraite à payer.

Les addictions personnelles ont l'air d'avoir bon dos.

Une étude récente de l'INSERM, Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale constate que le tabac n'explique pas tout et suggère qu'il faut aussi chercher des causes environnementales au cancer des poumons.

http://www.hal.inserm.fr/docs/00/42/54/64/PDF/inserm-00425464_edited.pdf
Occupational exposures contribute to educational inequalities in lung
cancer incidence among men: Evidence from the EPIC prospective cohort
study. Gwenn Menvielle.

"However, studies found that smoking only partly explained these inequalities. This suggests that other mediators may account for part of residual inequalities.
Occupational exposures may be one of those. Indeed, exposure to several substances including asbestos, arsenic compounds, heavy metals, polycyclic aromatic hydrocarbons (PAH), silica, radon or welding fumes have been associated with lung cancer incidence."

Sont pointés du doigt des polluants environnementaux autres que les retombées radioactives.

Une autre étude, cette fois de l'institut de radio protection et de sûreté nucléaire
www.irsn.fr/FR/expertise/rapports_expertise/Documents/radioprotection/IRSN_Rapport_Exposition_Population_2006.pdf

Exposition de la population française aux rayonnements ionisant. Alain Rannou, Bernard Aubert, Pascal Scanff. Rapport DRPH/SER 2006-02.

Après énumération des différentes sources radioactives, l'exposition aux rejets (installations nucléaires, retombées des essais nucléaires) ne fait qu'à peine 0.1% des 3.3mSv/an de dose reçue en moyenne par la population française.

Une misère. Sauf que pas une seule fois cette étude ne parle d'ingestion ou d'inhalation de particules radioactives.

Faut-il parler de manipulation des populations ?

Avec la journée sans tabac on ne peut pas faire de titres plus énormes !
Les conspirateurs du tabac.
La guerre secrète du tabac.
La cigarette a créé «un holocauste»

http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/02/25/les-conspirateurs-du-tabac_1647738_3224.html
http://www.lemonde.fr/sciences/article/2012/05/24/guerre-secrete-du-tabac-la-french-connection_1707058_1650684.html
http://prevention.tdg.ch/article/la-cigarette-cr%C3%A9%C3%A9-%C2%ABun-holocauste%C2%BB

Inonder les médias d'informations contradictoires jusqu'à ce que l'on ne sache plus qui croire. Gigantesque opération de relations publiques, et pas depuis hier.

N'est-ce pas pour permettre au nucléaire de continuer à nous empoisonner la vie ?

France Inter :
http://www.franceinter.fr/depeche-nicolas-sarkozy-fait-campagne-au-coeur-du-nucleaire
l'infoNicolas Sarkozy fait campagne au coeur du nucléaireSAINT-LAURENT-NOUAN, Loir-et-Cher (Reuters) - ...
• le 26/03/2012

Je retranscris l'enrégistrement :
- Le présentateur : "L'énergie. Nicolas Sarkozy était cet après midi à la centrale nucléaire de Saint Laurent les eaux. Le président candidat est revenu longuement sur l'accord PS/verts de sortie, très progressive, du nucléaire."
- NS : "Récemment ce consensus a été brisé dans des conditions scandaleuses, je dis : scandaleuses. C'est un accord électoral entre des gens sectaires qui profitent de l'accident de Fukushima, qui n'est pas un accident nucléaire, pour jouer sur les peurs et pour casser le nucléaire français. Et le tout Mesdames et Messieurs au moment" (bonimenteur de foire) "où l'énergie fossile, comprenez le pétrole et le gaz voient leurs prix exploser. Est-ce que c'est vraiment le moment de casser la filière nucléaire française ? Est-ce qu'on a trop d'énergie ? La seule raison, c'est ne pas déplaire à Madame Joly et à ses alliés. Franchement ça fait cher le sourire de Madame Joly !"
- Le présentateur : "Propos recueillis par Anne Laure Danier."

Ecoeurée.

De ma phrase du début, je supprime le "peut-être".

Que le tabac ne soit pas bon pour la santé est une chose, que l'on s'en serve comme écran pour cacher d'autres raisons à l'augmentation des cancers, en est une autre.

tabac

Le tabac reste l'un des pires fléaux qu'a pu subir l'humanité et malgré la prévention qui est réalisée, il continu de dégager de très importants dommages. La majoration de son prix est la meilleure méthode qu'on connaisse à ce jour pour faire réduire la quantité de fumeurs. Cet article raconte comment dans notre pays le prix du paquet de cigarettes a quasiment triplé durant les 20 dernières années :
http://www.breizh-e-cig.fr/article-17--l-evolution-du-prix-des-cigarettes.html
En voyant les 70 000 décès que le tabac cause en France tous les ans, je pense qu'il faut encourager ces campagnes portées par nos dirigeants.