Tony Blair guerre illégale Irak théorie complot Imparable Tony Blair contre les "effroyables imposteurs" de la Commission Chilcot tony blair contre les effroyables imposteurs de la commission chilcot 7040

Tony Blair ne manque pas de flair. Mis en difficulté par la Commission Chilcot, qui enquête sur les conditions du déclenchement de la guerre en Irak, l'ancien premier ministre british s'est brillamment défendu en évoquant... la théorie du complot. Imparable !

Les mots

Interrogé lundi sur la raison d'être de l'enquête de la Commission Chilcot, Tony Blair s'est lâché, rapporte le Daily Mail : "La raison pour laquelle vous maintenez votre point de vue constitue un véritable scandale". "Il doit y avoir une conspiration derrière tout cela", a-t-il ajouté, expliquant que "les gens ont du mal à comprendre qu'on puisse avoir des opinions divergentes" ; c'est donc tout naturellement qu'ils réfugient derrière la théorie du complot. La Commission Chilcot, de vulgaires conspirationnistes !

Un Blair, ça va, deux guerres... bonjour les dégâts !

Cette attaque frontale contre la Commission d'enquête arrive peu de temps après que son président a insinué que Tony Blair et les membres du gouvernement de l'époque, dont Alastair Campbell et Jack Straw, avaient publiquement menti ou fourni de fausses preuves. John Chilcot vient en effet d'affirmer que sa commission est en train d'étudier des dizaines de milliers de documents secrets du gouvernement qui, selon lui, révèlent "ce qui se passait réellement dans les coulisses avant, pendant et après le conflit en Irak". Il a déclaré que ces documents indiquent que plusieurs éléments importants n'ont jusqu'ici pas été abordés par l'enquête. D'autres l'ont été, mais de façon biaisée.

Hasard ou coïncidence, ce soir, Arte diffuse un documentaire consacré aux conspirationnistes divers et (a)variés : "Les effroyables imposteurs". De la grippe A aux attentats du 11 septembre, tout y passe. Gageons que la Commission Chilcot tiendra une place prépondérante dans ce brûlot (forcément) objectif. A moins que...

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :