Total nucléaire pétrole pétrolier emirats arabes unis suez areva marée noire nucléaire Total, après deux marées noires, se lance dans le nucléaire... chaud devant ! total apres deux marees noires se lance dans le nucleaire chaud devant

Ce n'est pas nouveau, Christophe de Margerie avait déjà annoncé à plusieurs reprises qu'il voulait faire de Total un acteur important de l'industrie nucléaire. La chose prend forme, Total participera à la construction et à l'exploitation de deux réacteurs EPR aux Emirats arabes unis. Est-ce vraiment raisonnable ? ...

TOTAL NUCLEAIRE - Marée noire donges

Total se hisse à la 21ème place du classement des entreprises mondiales par la capitalisation, avec 180 milliards de Dollars. Son bénéfice net ajusté atteint 12,2 milliards d'euros en 2007. Mais le groupe ne se suffit plus du business pétrolier et la baisse annoncée des ressources pétrolières mondiales pousse la "firme" à investir d'autres marchés. Ce ne sera pas l'éolien, ni même le solaire, mais bien le nucléaire ! Mardi 15 janvier 2008, Nicolas Sarkozy, en voyage officiel aux Emirats arables unis, signe le contrat fatidique : Total s'est associé avec Suez et Areva en vue de construire et d'exploiter deux réacteurs EPR de troisième génération dans le cadre d'un accord de coopération sur le nucléaire civil.

Pourquoi Total ? Le groupe ne possède pas les compétences requises et l'investissement n'est pas un problème pour des sociétés comme Suez ou Areva. En fait, l'apport de Total dans ce contrat n'est pas matériel, mais il tient aux relations de confiance entretenues de longue date avec les Emirats, et aux liens étroits qui unissent leurs princes et autres décideurs avec ses dirigeants, notamment Christophe de Margerie, en charge de l'exploration et du commerce avec le Moyen-Orient depuis 1992... En outre, conformément aux annonces de Margerie, Total ne se contente pas de couvrir ses arrières en prenant quelques participations dans des sociétés déjà dans la place, et le groupe souhaite devenir "à terme" un acteur à part entière sur le marché du nucléaire !

Mais que dire d'une société qui, étant l'une des meilleures dans son domaine de compétence, 4ème groupe pétrolier mondial, montre autant de failles dans ses process de sécurité. La marée noire l'Erika en décembre 1999 fut particulièrement terrible : 20.000 tonnes de fuel lourd très toxique déversées dans l'océan, qui souillèrent 400 km de littoral. Les draps s'en rappellent encore... La culpabilité de Total a été reconnue par la justice. A nouveau, dimanche 16 mars 2008, ce sont entre 100 et 400 tonnes, selon les "organisateurs", qui s'échappèrent de la raffinerie Total de Donges (Loire-Atlantique). On ne connait pas encore les conséquences de cette mini marée noire, mais, selon la police, ce sont déjà 30 km de berges sont souillées.

Alors est-il vraiment raisonnable de laisser une entreprise qui ne maîtrise pas ses outils de production se lancer dans la fabrication et l'exploitation de centrales nucléaires ? Il est vrai qu'en France, nous sommes assez forts pour élever des barrières anti-nucléaires invisibles, comme on a pu le constater suite à l'accident de Tchernobyl, mais tout de même... Est-ce vraiment raisonnable ? Une marée noire nucléaire... ce sont les bécasseaux tout juste déglués qui doivent piaffer...

Et si votre réponse se base sur le professionnalisme et la compétence des ingénieurs en génie nucléaire, n'oubliez jamais que "ce sont des professionnels qui ont construit le Titanic (réputé insubmersible), et des amateurs l'Arche de Noé", comme disait Philippe Meyer.

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

^^

excellent article, terrifiant tout de même ô_O

total dans le nucléaire

100 % d'accord avec vos propos pour ce qui concerne les marées noires et le business de TOTAL. Pour le reste.......

TOTAL dans le nucléaire est ce raisonnable ?

Franchement, je ne sais pas.

Certes l'activité est nouvelle pour eux mais comme vous dites ils s'associent avec SUEZ et AREVA.
De plus les normes et législations en vigueur dans les secteurs nucléaires et pétroliers n'ont pas grand chose à voir.

Pourquoi le nucléaire et pas le solaire ou l'éolien ?
Parce qu'on n'est pas du tout dans les mêmes capacités de production énergétique. Par ailleurs TOTAL est depuis longtemps dans le solaire via sa filiale TENESOL.

Enfin pour info , l'exploitation des bitumes lourds développée entre autres par TOTAL (au Canada notamment)demande actuellement 1 litre de pétrole pour en produire 2 d'où la recherche d'autres apports énergétiques.

Et les tours solaires par exemple

Quel pays mieux que les Emirats auraient assez de différence de potentiel énergetique, notament au milieu des deserts pour produire des tours à vent solaire ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tour_solaire

Le projet, dans un pays moins chaud, l'Espagne, ou en Australie laisse présager un rendement de l'ordre de la petite centrale nucléaire.
Plusieurs avantages :
* Pas de risque de pénuries, contrairement à l'uranium et autres matières lourdes, car énergie 100% renouvelable.
* Pas de risques de fuites radioactives.
* Possibilitée d'utiliser la base comme serres (génial dans le desert).

Mais le mieux reste de multiplier les petites sources d'énergies locales (plutot que de perdre une quantité importante en transport), et de réduire le gachis énergétique globalement :
Pour la principale source de consommation, la climatisation, des procédés d'isolation éfficaces et généralement peu onéreux et à multiples avantages :
* toits végétaux (recupere aussi l'eau de pluie/humidité (genial dans des pays désertiques et moins énergivore que la desalinisation
* Isolant sur la paroie externe plutot qu'interne afin de mieux utiliser l'inertie thermique des materiaux.
* bonne géstion de la thermodynamique de l'habitat (et en plus on peut encore récuperer de l'énergie au passage).

Pour le reste :
* Réduction de la consommation éléctrique des appareils (ampoules, ordinateurs et ecrans basses consomation par exemple).
* Multiplication des transports en communs

Bon, mais tout ça se developpe bien dans de nombreux pays qui se passent du nucléaire, je ne comprend pas qu'il y ai besoin de le rappeller.

Bien joué

Produire un article sans aucun contenu informatif avec pour unique but de créer la peur, ce n'est pas à la portée de n'importe qui, bravo!

Ah si en fait...

Total

Total, c'est aussi le fournisseur exclusif de toutes les sortes de carburants dont a besoin l'île de Mayotte.
Avec exonérations fiscales totales pendant 10 ans !
Moyennant quoi, les usagers ne manquent pas de problèmes.
Pour 2008, seulement :

1- Rupture d'approvisionnement des stations et des centrales électriques.
La raison ? Les camions Total sont en panne et tellement obsolètes qu'il y en a même un qui a été immobilisé par la gendarmerie.

2- Un importateur local de voiture a porté plainte et demandé une expertise sur la qualité du carburant. Ils en ont assez des voitures dernier modèle qui tombent en panne. Le SAV commence à leur coûter cher.
3 - La pompe a essence est ici une pièce de rechange "courante". Sur véhicule Peugeot neuf, il m'en a fallu une neuve au bout de 2 ans 1/2, puis au bout de 18 mois.

Total a sûrement du personnel compétent, sérieux,
La grande question est celle des logiques commerciales et financières.
Ne leur parlez pas de moral citoyenne !