bénéfices groupe Total impôts Total bénéfice mondial consolidé impot société Total, malgré ses 12 milliards de bénéfices, ne paierait pas d'impôts total resultat 12 milliards de benefices mais ne paie pas d impots

Total est de loin la première entreprise française. 12 milliards de bénéfices, rien que ça ! Fleuron de l'économie hexagonale qui rapporte à l'Etat un petit pactole en impôts sur les sociétés ? Il semblerait bien que non... D'après l'hebdomadaire Marianne, en 2006, la holding basée en France affiche un crédit d'impôts.

Mise à jour 18/01/2011 : c'est confirmé, Total ne paie pas d'impôts...

100 milliards d'euros, c'est à peu de choses près la somme des bénéfices des entreprises du CAC 40 pour l'année 2007. Si toutes ces sociétés payaient l'impôt sur les sociétés, alors l'Etat récolterait 33 milliards d'euros, rien que pour elles. Mais en réalité, ce ne sont que 6 milliards d'euros qui leur sont prélevés, sur un total, à l'échelle du pays, de 49 milliards pour cet impôt. 6 milliards au lieu de 33 milliards... car un certain nombre de grosses entreprises négocient directement leur taux d'imposition avec l'état. C'est légal, c'est génial, et ça s'appelle le bénéfice mondial consolidé (BMC).

total ne paie pas d impots

Le groupe pétrolier Total, plus grande entreprise française, a réalisé en 2007 un bénéfice net de 12 milliards d'euros, sans compter les provisions d'au moins un milliard. Mais, au titre du BMC, le groupe paie une grosse partie de ses impôts aux pays producteurs, et une toute petite partie aux pays consommateurs, de l'ordre de 10%. La justification de ce mécanisme est simple : un groupe international réalise des profits dans plusieurs pays et doit donc payer ses impôts dans plusieurs pays. Total a toujours clamé que la part de son activité française dans son résultat était minime, aux alentours de 5%. Mais l'UFC-Que-Choisir (fév. 2008) a enquêté et évoque plutôt un chiffre de 20%, expliquant que la différence calculée par le pétrolier était dû à un "malheureux oubli" de sa part.

Toujours est-il que le montant du chèque que Total signe tous les ans à l'Etat français au titre de l'impôt sur les sociétés est secret, archi-secret ! Le Canard Enchaîné a plusieurs fois effleuré la question, évoquant des montants du même ordre que ceux de Marianne, dans son édition du 17 novembre 2007 passée totalement inaperçue, qui cite Thierry Desmarets, ex-PDG du groupe Total : "Vous donner le montant des bénéfices de Total en France ou celui de son chèque au trésor ? Cela pourrait être mal interprété". Et, en conclusion, l'hebdo affirme qu' "en 2006, la holding basée en France affiche un crédit d'impôts de 200 millions d'euros, après 700 en 2005. Voilà qui, en effet, pourrait être très, très mal interprété."

En effet...

Total ne paie pas d'impot Total profite à plein de la hausse du baril de brut, en refusant absolument de baisser limiter l'explosion des prix à la pompe, et ce, malgré ses résultats mirifiques. Et tant pis pour les clients !

Bénéfice groupe Total L'Etat refuse, jusqu'à présent à taxer ces bénéfices "exceptionnels".

Total Bénéfice mondial consolidé Total multiplie les marées noires. Le naufrage de l'Erika ne lui aura finalement coûté que l'équivalent de 10 jours de bénéfices.

Total Bénéfice milliards Total investit peu. De 1 à 3% seulement de ses bénéfices seulement sont investis dans les énergies renouvelables. Entre 2000 et 2006, les capacités de raffinage du groupe ont diminué de 2,3 % en France et ont seulement augmenté de 5,4 % au niveau mondial. En 2007, le groupe n'affecte que 57 % de ses capacités de financement aux dépenses d'investissement net. L'autre moitié va pour l'essentiel aux versements de dividendes, aux rachats d'action et à l'augmentation de la trésorerie.

impots entreprises françaises Total est un employeur bien peu "citoyen". Entre 2000 et 2006, le nombre de personnes employées par Total en France a diminué de 31 %. Au niveau mondial, la diminution, sur cette période, est de 22 % tous métiers inclus et de 1 % pour l'activité pétrole.

Alors si, en plus, Total ne paie pas d'impôts... Espérons sincèrement que tout le monde se trompe. Il suffirait pour en avoir le coeur net que l'Etat et Total décident de publier les chiffres. Transparence... En attendant, vous reprendrez bien un petit verre de "Sans-Plomb" ? Les cacahuètes sont offertes…

Lire aussi :
- Total, après deux marées noires, se lance dans le nucléaire... chaud devant !

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Et la TP et la TVA ?

Quand on parle impôt pour une entreprise, on pense souvent Impôt sur les société.
Mais je pense que vous oubliez (volontairement ou pas) de parler des autres impôts dont s'acquitte obligatoirement toute entreprise : la taxe professionnelle et la Tva. Et là je pense que Total doit être des 1er contributeurs dans ce domaine !!
Sans compter que le prix final à la pompe est soumis à TIPP.
Je ne suis absolument pas employé ou adepte de cette marque (bien au contraire) mais ce genre d'articles, souvent non fondée (vos sources sont minces !) me paraissent indigne de tout bon blogueur.
Les avocats de Total ne devrait pas tarder à donner de leurs nouvelles ;-)

TVA

Oui Total est assurément un gros collecteur de TVA, mais ce n'est pas lui qui la paye mais le client final (tout comme la TIPP d'ailleurs).
C'est le principe de la TVA.
Cela n'a donc rien à voir avec l'impôt sur les sociétés calculés sur les bénéfices de la société.

TVA

La TVA, c'est toi qui la paie mon grand. Qu'elle soit à 5,5% ou 19,6, ça ne change rien pour le vendeur sinon le prix final.

Tu dois te tromper un peu

Tu dois te tromper un peu car total ne paie pas de tva c est le client qui la paie. Et meme si tu veux parler de tva pour des achats propres a total c est bien peu.

...alala

Si on ne nous prend pas pour des jambons.....

www.postraumatik.com

Total ne paie pas d'IS et

Total ne paie pas d'IS et bénéficie au contraire d'un crédit d'impôt ? Ca peut paraitre choquant mais comme le relève l'auteur de l'article, c'est peut-être tout simplement en application du régime du bénéfice mondial consolidé (BMC pour les intimes), termes un peu barbare qui correspondent en gros à un régime fiscal particulier (en gros on fait masse de tous les profits/pertes du groupe et des impôts payés partout dans le monde plutôt que de ne regarder que le 'petit' bout français) accordé par l'Etat à certains grands groupes français pour leur donner un avantage concurrentiel par rapport à leurs concurrents dans le monde. Ca peut aboutir à ce que Total bénéficie d'un crédit d'impôt parce qu'à l'échelle mondiale, le montant global des impôts (français ou non) payés par Total est supérieur à la moyenne française (je schématise, hein...). Encore une fois, ça peut paraitre a priori choquant mais ça participe à conserver à Total ses parts de marché et son indépendance. Pas sûr qu'un Total racheté par Exxon ou Shell ferait mieux les affaires de la France, de ses finances publiques et surtout de ses salariés, non ?

TOTAL-ment anonyme-ment

C'est exact. C'est tout bon pour la France (sous-entendu certaines parties de la France) mais pas pour les français. Puisque cela est si bon, je propose donc, afin de rendre grâce à nos archanges de la nation qui se permettent d'acheter un verdict de pollution, 'à prendre ou à laisser', ayant les moyens de faire durer, les solutions suivantes :
- le titre d'officier de la légion d'honneur décerné de droit à tous les PDG de total,
- des exonérations 'totales' de cotisations sociales, afin que les salariés puissent enfin aller prier bernadette à lourdes, de la générosité 'totale' de leur entreprise,
- qu'un jour férié soit décrété au niveau national pour que l'ensemble des français apprennent, en communion avec la firme si bienveillante, la pensée philosophique que les birmans nous envient,
- que Total puisse enfin dégazer massivement au large de nos belles côtes, car une belle marée noire c'est de l'activité pour tout un chacun et cela créé de la croissance et donc de l'emploi et du pouvoir d'achat. 'Au diable les cormorans' apprendront nous à chanter à nos enfants dans les écoles de la république,
- déclarer une bonne guerre à taïwan, qui nous cherchent des poux pour quelques malheureux milliards, ce qui permettrait sans doute de renforcer notre lien indéfectible de 40 ans avec la 'vraie' chine.

Tant de choses à faire qui sont en attente et l'on sent bien l'incompréhension poindre chez les dirigeants de Total-ment responsable, qui aimeraient tant être aimés ...

Total

Il est tout simple de savoir le montant des impôts payés par la société, il figure sur le bilan, page 4, formulaire cerfa n°2053/2008. Ligne HK
Il suffit de commander le bilan sur infogreffes, vous l'avez dans l'heure qui suit.

Confidentiel...

Il est même publié sur son site Internet, certes ! Mais il s'agit des chiffres mondiaux du groupe ! Et non de son imposition pays par pays, qui, elle, reste confidentielle. D'où cet article !

Compagnie TOTAL -> recherche infos et/ou témoignages

Bonjour,

Nous sortons au début de l'année 2010 un ouvrage intitulé "TOTAL(e) impunité". Cela en dit long sur notre angle d’attaque :-)
Nous sommes actuellement à la recherche d'infos sur la compagnie en général, principalement celles qui auraient pu nous échapper ou qui n'ont pas encore été traitées par les médias.

Entre autres sujets, la Birmanie et B. Kouchner, l’Azerbaïdjan, C. De Margerie, le bouclier fiscal dont bénéficie Total, etc…

Alors, si vous êtes dans la possibilité de nous apporter votre éclairage sur ce vaste sujet, contactez nous sans tarder. Merci beaucoup !

Editions Kirographaires
contact@kiroed.com

Juste un élément qui semble échapper à tous les contributeurs

Que reproche t'on aux entreprises du CAC 40 :

De faire du bénéfices et de pas payer suffisamment d'impôts du fait du mécanisme de consolidation mondiale des bilans des filiales.

Le problème c'est que la "politique fiscale nationale" est impuissante. Un gouvernement pourrait décider de supprimer cette règle de consolidation. Que ferait les entreprises du CAC 40 qui sont mondialisées : elle déplacerait tout simplement leur Holding (déjà fait pour certaines) dans des pays plus accueillant (ex: la Suisse). Résultat encore moins d'impôts pour la France.....

Je pense que nous devons "accepter" que nous vivons dans un monde mondialisé ou transformer la France en "Corée du Nord"....