Ultra gauche affaire Tarnac dégonfle Ultra-gauche : l'arnaque de Tarnac ultragauche arnaque de tarnac 6068

"L'ultra-gôche, c'est quoi P'pa ?" demandais-je alors que le mot faisait les gros titres des jités ? "Un comité invisible qui guette et attend, tapi dans l'ombre, que sa proie s'approche à bonne distance, insouciante" répondit Mam'. Bouh, j'avais peur...

L'ultra-gauche innocentée dans l'affaire de Tarnac ?

J'ai fait plein de mauvais rêves et depuis, je n'arrive plus à dormir sans ma veilleuse, que P'pa a upgradé : il l'a peinte en bleu et a rajouté un clignotement. Ça me rappelle les gyrophares de la police et ça me rassure. Maintenant, j'essaie de rentrer avant la tombée de la nuit, et en hiver, je ne sors jamais sans ma lampe torche et mes lunettes de vision nocturne (c'est un malin, P'pa). Mam' m'a aussi glissé un bracelet GPS qu'elle a ramené du boulot. Je n'arrive pas à le mettre au poignet alors je le mets à la cheville. Au cas où...

Coup de Jarnac à Tarnac ?

Las, un an après les faits, la télé a changé de discours. Elle commence à s'intéresser à la défense qui vient de livrer sa contre-enquête au juge d'instruction. Hormis le fait qu'il n'y a toujours aucune preuve dans le dossier, les avocats du gang anarcho-autonome pointent des incohérences flagrantes dans l'enquête policière : les traces de pneu et de chaussure trouvées sur place ne correspondent pas, les filatures notent des points de passage qui nécessitent que Julien Coupat et sa compagne Yldune Lévy aient roulé à une vitesse moyenne de 160 km/h pendant 10 minutes, sur des petites routes de campagne, en pleine nuit. Enfin, la contre-enquête relève d'importantes discordances dans les PV dressés par les policiers, qui avaient dans un premier temps signalé que Julien Coupat n'avait rien fait de répréhensible à l'heure supposée du "crime" (le sabotage des caténaires).

La vérité, selon Bernard Squarcini...

L'occasion de rappeler que le 12 juin dernier, l'intouchable chef du renseignement français, Bernard Squarcini, s'était déjà soulagé devant une brochette de journalistes autorisés. En Off. Selon le Canard Enchaîné, le boute-en-train aurait tout simplement balancé que l'affaire de Tarnac a été montée pour éviter à la SNCF de... dérailler !

[Reprise d'article de juin 2009]

Ultra gauche - Tarnac

Squarcini, Bernard... Chef de la Direction Centrale du Renseignement Intérieur (DCRI), autant dire le grand manitou des services de renseignement français. En général, l'homme est plutôt avare de commentaires. Mais ce 12 juin, lors d'une rencontre informelle avec l'Association des journalistes de la défense, "le squale" (c'est son surnom) a mordu. Le Canard Enchainé nous relate l'épisode épique.

Un train peut en cacher un autre

Selon le palmipède, après avoir taxé non sans humour Hervé Morin de "société d'encouragement de la race chevaline", Squarcini a subitement livré à son auditoire une analyse aussi fine qu'inédite sur l'affaire de Tarnac et l'emballement politico-médiatico-judiciaire qui a conduit à l'arrestation et à l'incarcération pendant de longs mois de Julien Coupat et de ses camarades épiciers. Selon le chef du renseignement, l'initiateur de cette tragi-comédie ne serait autre que... Guillaume Pepy, le patron de la SNCF, qui voyait les sabotages en série de ses lignes ferroviaires d'un mauvais oeil...

"Pepy a exigé du ministère de l'Intérieur qu'il sorte l'affaire"

"Il faut se replacer dans le contexte, a-t-il lancé. Pepy se retrouve avec 10 000 usagers bloqués gare du Nord. Des tracts commencent à circuler, mettant en cause SUD-Rail dans les sabotages. On peut comprendre qu'il soit au bord de l'évanouissement. Pepy a alors exigé du ministère de l'Intérieur qu'il sorte l'affaire". Et MAM de s'exécuter... Aussi simple.

Tout ce joyeux bordel pour une petite chute de tension...

 

 

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Sales cons!

De politocards qui avaient pour l'occasion inventé un terme (et pas que ça hélas!): "ultra-gauchiste"!

De toutes manières, à chaque fois qu'on veut en rajouter sur le vocabulaire existant (gauchiste en l'occurence) c'est suspect. Ca rappelle un peu démocratie-populaire... ou national-socialisme.

Sommes nous gouvernés par des "ultra-droitistes"? Après tout, à désigner des ennemis inexistants après avoir piqué l'electorat de l'extrème droite, ce serait sans doute plus crédible que ce tissu de mensonges.

Mais au final, ces saboteurs, qui c'était? On ne saura jamais? Comme pour AZF???

Une piste: Des toulousains :o)

Notorieté et hypocrisie

Il parait que des personnes qui ont une certaine notoriété seraient mecontentes de ce qu'il se passe dans cette affaire. Pourtant, et malgres cette chance mediatique, on ne les entends pas sur le sujet..
Il ya beaucoup trop de "couille molle" et de médiocres chez "ces gens là"... (journalistes en tete puis politiques)
Ils ont les moyens de réagir et ils se cachent! Pas facile de se voir dans un mirroir!
Alors qu'ils passent devant les grands guignols... Les couteaux dans le dos ca me dit rien.

Ex: Philippe Val a le meme avocat que Clearstream

mamours obscènes

... et l'ex-directeur de "Minute" (celui qui émarge à 10 000 euros par mois en tant que conseiller élyséen), le nommé Patrick Buisson, a pour avocat : M° Goldnadel. Beuaaark.

Anonymous est con

Les politiciens n'ont pas inventé la notion d'ultragauche, ni d'ultradroite. Il est vrai que la distinction entre gauchiste et ultragauchiste n'est pas claire. En un mot, l'ultragauchiste est favorable à l'insurrection et opposé à la guerre civile, contrairement au gauchiste. La vieille ultragauche a joué un rôle moteur dans le révisionnisme de la dernière guerre en France. Son plus jeune représentant, Alain Guionnet, 55 ans, vient d'embrasser modérément la cause révisionniste des attentats du 11 septembre 2001. Avec sa formation d'historien se méfiant comme du charbon du journaliste et de l'avocat, il s'étonne de n'être apparemment connu de personne. Pourtant c'est lui et sa revue qui ont contribué au lancement de l'historien « ultragauchiste » israélien Shlomo Sand, c'est lui qui avertit le public au sujet de Julien Coupat. Attention ! dit-il, Coupat est fils d'Auschwitz, comme Mathieu Kassovitz. Si vous voulez connaître les thèses ultragauchistes, c'est simple. Vous entrez Alain Guionnet wordpress et le tour est joué !

Alain Guionnet

Alain Guionnet, qui se targue d'écrire en français, alors que sa "littérature" est imbittable, est tout sauf un historien et n'a d'ailleurs pas de formation d'historien. Sous couvert d'ultragauche (qui est, soit dit en passant, négligeable, puisque cela ne représente pas grand monde), c'est un antisémite compulsif, et par là-même, est à mettre dans le même tonneau de merde que l'extrême droite, obnubilé par la circoncision juive (mais apparemment pas la circoncision musulmane de son ami négationniste comme lui, Roger Garaudy).
Sans vergogne, il est venu consulter chez nous (bibliothèque de l'AIU) des sources antisémites qu'il n'y a pas à la BNF. L'ayant démasqué au bout d'un moment, nous l'avons viré en lui signifiant qu'il était "persona non grata" chez nous. Suite à cela, il a déversé son fiel contre nous et particulièrement contre moi, sur le blog qu'il avait chez Yahoo et que j'ai fait fermer, comme son blog sur Google qui avait été précédemment fermé.
Ce type est un fou malade, qui vit d'une pension de l'Etat, lequel il conchie dans ses délires "blogaux".
Je souhaite qu'il crève rapidement et de nos jours (במהרהר בימינו dans la langue originale); amen.

"L'opposition" à 100% complice de cette manipulation !

Navrant, l'opposition qui ne s'oppose plus est 100% complice de cette arnaque.

Tant les éléments rendus publics que la logique allaient à l'encontre de ces arrestations arbitraires dignes des grandes dictatures .

"La charge de la preuve revient à l'accusation", un coup de "secret défense" et hop, envolée cette notion de droit élémentaire !

J'ai écrit des heures sur le sujet étant ingénieur de formation, ce n'est pas le petit rigolo du dimanche qui peut faire joujou avec de la haute tension en cinq minutes ...

C'est marrant, à l'époque on me traitait de "conspirationniste" pour mes propos, et aujourd'hui où sont-ils ceux qui m'accusaient ????

Ceci-dit félicitons certains partis se faisant passer pour "la gauche" qui n'ont pas levé le petit doigt ni communiqué sur le sujet..

L'opposition ne s'oppose plus mais se fond dans le Sarkozysme au point que ses membres en viennent à rejoindre l'UMP ET que l'UMP en vienne à défendre un "touriste sexuel" du nom de Mitterrand .

Les faits parlent, c'est ça la monarchie élective .

Le gauchisme à la mode

Bon, c'est pas très constructive, mais comme ça s'échauffe du coté de la UHT, ultra, et autres gauches, je vous offre ceci pour apaiser les esprits:

http://www.youtube.com/watch?v=1raSgaTRuxE

Merci à Caussimon.

Sinon, pour l'Ultime Hyper Totale Gauche, c'est par ici:
http://laparisienneliberee.blogspot.com/2008/11/n9-ultime-hyper-totale-gauche-la.html

Merci

Merci

si sarko and co

si certains sont dans le tirroir de l'ultragauche..
je me permettrai de dire que Sarko et ses collaborateurs divers et variées (la catho boutin, les anciens extremes droites du groupe Occident..) sont des conservateurs liberaux.. donc anti laique.
c'est pour ca qu'on les voit a l'enterrement du cardinal Lustiger qui avait declaré en 1989 que les Lumieres avaient tué Dieu et etait responsable de la mort de l'homme a auschwitz et dans les goulagues
c'est pour ca qu'on a eu le discours de Latran. a propos de ce discours, Big up à tous les professeurs athées et croyants morts aux combats contre les allemands pour la liberté.

L'Afrique c'est l'Occident !

Il y a 30 ans quand on parlait de corruption et de magouille politico-financières c'était pour dénoncer le manque de transparence de je ne sais quel pays d'Afrique .

Ce qui est fantastique en 2009 c'est que désormais nous vivons la même chose mais sous un autre nom : La magouille politico-financière porte le nom de pragmatisme et de libéralisme financier.

Si nous remontons 50 ans en arrière il est quasi certain que 80% de nos politiques risqueraient la peine capitale .
Pour dire à quel point la "démocratie" le "droit" et la "république" avancent ... A reculons ...