hôpitaux psychiatriques prisons troubles mentaux Un détenu se suicide trois jours après un refus d'hospitalisation un detenu se suicide trois jours apres un refus d hospitalisation 7585

L'effet de vases communicants est flagrant : les hôpitaux psychiatriques se vident de leurs lits et les prisons se remplissent de personnes atteintes de troubles mentaux. Les psychiatres défroquent-ils leur blouse blanche ?

Ils semblent en tous cas s'accorder avec les politiques sur le fait que les pathologies mentales ne doivent pas permettre l'immunité judiciaire. A peine 1% des expertises psychiatriques concluent à l'abolition du discernement des mis en cause et donc à leur irresponsabilité pénale.


 [Lire l'article complet sur rue89.com]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :