hébergé jeune fille sans-papiers documentaire réalisateur José Chidlovsky convoqué police Toulouse Un documentariste convoqué pour “délit de solidarité” avec une sans-papiers un documentariste convoque pour delit de solidarite avec une sans papiers 5714

Pour avoir hébergé une jeune fille sans-papiers participant à son documentaire, le réalisateur José Chidlovsky est convoqué lundi matin par la police de Toulouse. S'il est inculpé, il risque jusqu'à cinq ans de prison et 30 000 euros d'amende.

L'affaire a commencé en août dernier. Des policiers de la PAF (police de l'air et des frontières) se présentent au domicile du documentariste José Chidlovsky pour lui faire part d'une convocation à venir. Sa faute ? En plein tournage de Journal de sans-papiers, un film qui traite des conditions de vie de sans-papiers et témoigne de leur quotidien via des caméras qui leur sont confiées, le réalisateur a hébergé l'un d'entre eux, en l'occurrence une jeune femme d'origine algérienne. Bref, on l'accuse de délit de solidarité.


 [Lire l'article complet sur television.telerama.fr]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

en attendant le délit qui ne saurait tarder

celui de s'exprimer publiquement dans un sens qui ne suit pas la politique de ce gouvernement.