Frédéric Lefebvre Web 2.0 Vidéo UMP Un gouvernement pas très "net", sur le Web... un gouvernement pas tres net sur le web 2973

Comment devenir la risée du web en quelques secondes ? Frédéric Lefebvre a répondu à cette question avec brio.

Invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFM TV (le 6 janvier), le député UMP s'est avéré incapable d'expliquer ce qu'était le web 2.0, bafouillant cette réponse devenue rapidement culte dans la blogosphère : "Euhhh, c'est l'internet d'aujourd'hui". Pas de quoi, pourtant, avaler sa souris (ou fouetter un chat). Sauf que "la voix de Nicolas Sarkozy" risque fort de devenir Secrétaire d'Etat en charge de l'Economie numérique dans quelques jours. D'autant que Lefebvre s'auto-proclame spécialiste du web depuis des semaines [voir plus bas]. Le natif de Neuilly-sur-Seine s'était déjà mis les bloggeurs à dos en lançant des amendements liberticides et en accumulant les clichés les plus anxiogènes sur le comportement des internautes. Il est loin d'être isolé au sein du gouvernement où certains confondent prévention (nécessaire) et diabolisation (caricaturale). Le gouvernement déteste-t-il le web ? Bakchich.tv tente de répondre.


 [Lire l'article complet sur desourcesure.com]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Euhhh, désolé je ne

Euhhh, désolé je ne cherche à défendre personne, mais perso bien que je surfe depuis des années, j'aurais été bien incapable de répondre à cette question. Et je pense que 99,999% des internautes aussi.
Alors, vous qui êtes si malin, sans regarder Wipikedia; c'est quoi le web 2,0 ?
Suffit pas de régler la note de contreinfo (aujourd'hui inaccessible) à grand coup de pub pour être crédible en tant que journaliste.

Bonjour,

Avez-vous lu l'article sur le site de "DeSourceSure.com" ??? C'est ça, l'important...

@micalement

Le web 2.0?

Si c'est les réseaux sociaux et autres débilités, j'avoue aussi ne pas savoir ce que c'est: Sans doute a 38 ans ne suis-je pas de cette génération qui expose sa vie sur le net!? Je n'ai rien vu de nouveau depuis les tout débuts de démocratisation au milieu des années 1990, sauf la présentation qui a évolué, les contenus plus lourds permis par les débits qui augmentent: Rien de fondamentalement nouveau pour justifier un nom en forme de version majeure!

D'ailleurs, au sujet de ne pas étaler sa vie/identité, ceci illustre combien il faudrait éduquer (plutot qu'interdire... espérons que les profs n'écoutent pas le lamentable exemple venu d'en haut via cet âne de Darcos) a la nécessité plus générale de faire attention a proteger les infos personnelles... et pour les plus jeunes, interdire tout simplement l'utilisation de l'ordinateur seul (et désormais le portable, pour ceux qui négligaient les micro-ondes sur un cerveau en développement), tout comme on interdit certains reportages/magazines classiques ou la TV à partir d'une certaine heure: Rien n'a été inventé comme contenu sur le net qu'on ne trouvait pas déjà ailleurs.

Mais bon, la com' sarkozyste semble surtout avoir trouvé le même épouvantail pour tout et son contraire: Le pédophile...

On veut supprimer le méchant juge d'instruction, qui embête parfois les politiques: On cause d'Outreau ou on a vu trop de pédophiles...

On veut a contrario ajouter de la police automatisée, voir de la délation sur le web: Le pédophile qui est cette fois bien partout a les croire!!!

Faudrait savoir...

Car au delà de l'épouvantail qui fait peur aux foules, les vraies raisons sont d'un côté que les politiques ne veulent plus du contre pouvoir des juges, même s'il faudrait sans doute revoir leur mode de fonctionnement sur un mode plus collégial moins propice aux erreurs graves... de l'autre que la seule justification a une repression de masse, c'est une infraction de masse que la pédophilie n'est pas, loin s'en faut heureusement... mais que le P2P est selon les critères actuels. La vraie raison est de retarder l'agonie d'une industrie qui faute d'avoir su muter, va de toutes façons mourrir... Car quand on tue par exemple wizzgo, très bon concept de net-magnétoscope, on renvoie les gens échanger entre eux en ayant tué le côté qui innove sans sauver celui qui meurt.

Nous sommes gouvernés par des conservateurs... con se le dise...