étude pilote 40 enfants résultats inquiétants professeur Philippe Grandjean Un insecticide altère le jeune cerveau un insecticide altere le jeune cerveau 12764

Il s'agit d'une étude pilote menée chez 40 enfants, mais ses résultats sont jugés "inquiétants" par le professeur Philippe Grandjean, épidémiologiste et spécialiste de médecine environnementale.

Selon les données préliminaires de l'imagerie cérébrale recueillies chez de jeunes garçons et filles âgés de 6 à 11 ans, en effet, un pesticide organo-phosphoré très utilisé à travers le monde, le chlorpyriphos-éthyl (ou chlorpyrifos ou CPF), aurait un impact persistant sur la structure du cerveau des enfants qui, in utero, ont été exposés à des niveaux élevés de ce produit - parce que leur mère a, durant sa grossesse, inhalé cet insecticide, consommé des aliments pollués par celui-ci, voire été contaminée par l'absorption du produit à travers la peau. Le chlorpyriphos est présent dans de nombreux pesticides utilisés en agriculture, mais aussi dans des produits à usage domestique pour les pays qui n'en ont pas interdit l'usage.


 [Lire l'article complet sur lemonde.fr]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

un insecticide altère le jeune cerveau

Et encore là, nos reponsables politiques laissent faire, tout comme le nucléaire, les médicaments qui tuent et/ou qui déglinguent, les cosmétiques qui filent le cancer, etc...Nos responsables politiques,IRRESPONSABLES, seront cités dans les livres d'histoire, comme criminels contre l'humanité.

Insecticides nocifs pour les enfants

L"idéologie" des politiques qui nous gouvernent aujourd'hui en Europe n'est pas dirigée vers le bien-être des humains et la survie de l'humanité ! Par défaut les citoyens se doivent de mener une action politique contre ces produits destructeurs de la vie et de la planète . le corps médical qui "sait" est presque inaudible alors que leur vocation est de prévoir les risques autant que de soigner les maladies provoquées par l'incompétence ou l'argent .