urbanisme destruction massive  Un urbanisme de destruction massive un urbanisme de destruction massive 11834

Tel un rouleau compresseur lâché dans un bazar oriental, Euroméditerranée déploie sur les quartiers portuaires de Marseille une des plus grandes opérations de rénovation urbaine en Europe.

Labellisé Ecocité, son second volet – Euromed II – coûtera 800 millions d’argent public, se financera en grande partie par la vente de terrains et devrait engendrer trois milliards de bénéfices privés. Aïe aïe aïe.


 [Lire l'article complet sur cqfd-journal.org]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :