Vaccin grippe A ministère Santé refuse publier contrats signés labos pharmaceutiques illégale Vaccin grippe A : Entre secret d'Etat et tambouille politico-industrielle vaccin grippe a entre secret d etat et cuisine politico industrielle 6001

La vaccination contre le virus A-H1N1 coûtera plus d'un milliard d'euros à l'Etat. De quoi se poser quelques questions. Pourtant, le ministère de la Santé s'entête à refuser de publier les contrats signés avec les labos pharmaceutiques, de façon totalement illégale !

Secret d'Etat autour du vaccin contre le virus de la grippe A

Le ministère de la Santé a commandé 94 millions de doses. De quoi vacciner près de 75% de la population française. Voire plus. Si le vaccin s'avère efficace en une seule dose, on pourra ainsi piquer entre 80 et 90 millions de personnes... pour un total de 65 millions d'habitants. Le principe de précaution appliqué au carré, en somme. Bénéfice maximal pour l'industrie pharmaceutique, qui a déjà touché plus de 800 millions d'euros de l'Etat dès la commande passée. Déficit record pour l'assurance maladie, qui devra débourser 1,5 milliard d'euros (frais annexes compris). 22 fois plus que pour la grippe saisonnière, qui tue pourtant 5 000 personnes tous les ans, en France, et 300 000 dans le monde.

Secret dépense

Devant tant de cachotteries, Le Point a cherché à en savoir plus, notamment en tentant de se procurer les contrats signés entre labos pharmaceutiques et l'Etat. Impossible, au nom de la sacro-sainte "protection des intérêts essentiels de l'Etat", selon le ministère de la Santé. Le journal a donc saisi la Commission d'accès aux documents administratifs (CADA), laquelle a démonté les arguments avancés par les équipes de Roselyne Bachelot et a rendu un "avis favorable". Problème : la CADA n'ayant elle-même pas réussi à consulter les dossiers incriminés, ceux-ci restent désespérément introuvables.

Liaisons dangereuses

D'autant que Le Parisien revient, dans son édition du jour, sur un sujet ô combien gênant, à savoir les "liaisons parfois dangereuses" qui peuvent exister entre les firmes pharmaceutiques et les pouvoirs publics. Ainsi, le président du comité scientifique du Groupe d'expertise et d'information sur la grippe (GEIG) est un des experts officiels du ministère de la Santé alors que son groupe est financé à 100% par les laboratoires producteurs du vaccin contre la grippe. Un exemple parmi tant d'autres, recensés par le docteur Marc Girard, professeur de médecine et auteur d'"Alertes grippales", un livre qui détaille justement ces conflits d'intérêts.

On nous cache tout on ne nous dit rien ?

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

la campagne de vaccination fut d'ailleurs lancée

Comme on lance un nouveau produit à vendre, avec les journalistes et la bachelot qui avait doublé la dose de rouge à lèvres et de sourire crispé jusqu aux oreilles pour l occasion ; la polémique avait depuis longtemps commencé, aussi bien sur le cadeau faramineux aux labos avec les sous des contribuables, que sur les risques.
Pourquoi la bachelot ne s est elle pas fait vacciner devant les cameras et huissiers ?

Un nouveau mega scandale en perspective pour la sarkosye qui les accumule et se depeche de regaler les copains avant 2012.

Défendons nous

1- Déposons plainte contre X pour «tentative d'administration de substances (...) de nature à entraîner la mort» : http://www.leparisien.fr/grippe-a/grippe-a-premiere-plainte-contre-le-vaccin-23-10-2009-685628.php

2- "le ministère de la Santé s'entête à refuser de publier les contrats signés avec les labos pharmaceutiques, de façon totalement illégale". Quelle loi bafouerait le ministère de la Santé ? Ne peut-on pas et ne devrait on pas, dans ce cas, poursuivre l'Etat français, voire peut être R. Bachelot-Narquin, devant la cour européenne de justice ???

pour ce qui est de cette plainte

il faudrait avoir connaissance de ce qu'elle est exactement, car il y a une difference enorme entre "la tentative d'empoisonnement" et "la mise en danger d'autrui". La mise en danger d autrui est évidente (pour memoire, bachelot disait d abord 2 injections, puis "peut etre" une seule suffirait ; puis les personnes à risque d abord vaccinées, puis les femmes enceintes auront finalement un vaccin sans adjuvants : le grand n importe quoi); la tentative d empoisonnement, apres tout, tout est possible dans ce monde où les requins ressemblent à des poussins à coté des "puissants" de ce monde. Mais ça il faudra attendre l'an 3050 pour pouvoir en avoir des éléments concrets ...

Pour le refus de publier les contrats, oui, l'Etat sarkosyste est hautement coupable, comme en d autres domaines d ailleurs.

Tentative d'empoisonnement ou mise en danger d'autrui ?

Merci pour cet éclairage et cette différentiation entre "tentative d'empoisonnement" et "mise en danger d'autrui".
La lecture du blog de Me Jean-Pierre Joseph, avocat des plaignant, met bien en évidence cette mise en danger d'autrui (http://avocats.fr/space/jean-pierre.joseph/contents/?orderBy=creationDate&listFormat=full). Il invoque notamment "des maladies neurologiques graves, scléroses en plaques, encéphalites, morts subites" dues à la présence d'adjuvants dans les vaccins.
La tentative d'empoisonnement n'est effectivement pas démontrée, bien qu'on puisse la suspecter fortement, étant donné notamment les liens anciens de Bachelot avec l'industrie pharmaceutique, étant donné aussi, semble-t-il, l'influence des lobbies pharmaceutiques sur les récentes recommendations de l'O.M.S.
Je n'ai pas d'information sur les risques que pourrait provoquer une seule ou plusieurs injections.
J'ai trouvé par contre un dossier intéressant sur le site terre.tv concernant le contenu des vaccins : (voir le lien en base de l'article http://www.terre.tv/blog/?p=5310 ). Ce dossier écrit par un toxicologue met en évidence les risques que font courir les adjuvants contenus dans les vaccins commandés par le ministère de la Santé. C'est un élément de plus montrant cette mise en danger d'autrui.

Argent dilapidé

Sachant :
- que Roseline Bachelin-Narco a acheté 94 millions de doses aux gentils labos.
- que une dose est suffisante par personne.
- que 17 % des personnes acceptent de se faire vacciner.
- que, en conséquence, environ 10 millions de doses seront utilisées.
Il en résulte qu'il va nous rester à peu près 84 millions de doses sur les bras.

Si l'on estime qu'une dose vaut à peu près 11 € (1 milliard / 94 millions).
Le cout des doses inutilisées s'élève à :
84 000 000 x 11 € = 924 millions d'euros dilapidés.

Sachant qu'une douche présidentielle coute au contribuable 245 772 €.
924 000 000 € / 245 772 € = 3760

Notre très cher Président aurait pu se faire construire 3 760 cabines de douche avec cet argent dilapidé.

CQFD.

ils les fourgueront aux pays pauvres

en France les sacs de doses seront probablement portés devant les journalistes par Kouchner, celui qui obligea le comptable public à raquer pour la vie de chateau sous couvert de nécessité européenne.

“Face au refus du comptable public de procéder au paiement de dépenses engagées de manière irrégulière, le ministre des Affaires étrangères et européennes Bernard Kouchner a cru devoir procéder à sa réquisition”, et a donc donné réquisition de paiement au comptable, avec le feu vert du ministre du Budget Eric Woerth.(les echos).

en sarkosye, on fait revoter quand le vote ne convient pas et on force les comptables publics à payer ce qu'ils refusent de payer.

argent dilapidé

Je suis atterrée par la gabegie de cette Présidence.... Tous les budgets de fonctionnement des institutions publiques sont coupés, la sécu asphyxiée, bientôt les régions paralysées.... et l'on continue d'arroser les copains à coup de millions d'euros, d'assurer un train de vie de Sultanat, de dépenser ce qui devrait revenir au peuple en services de communications payées très chères, en déplacements ultra sécurisés à travers la France..... A l'heure des bilans, déjà commencés, quelles mauvaises surprises découvrirons-nous encore après ceci et le prix d'une Présidence Européeenne exorbitante....?

On a désormais le décompte

On a désormais le décompte des dépenses engagées auprès des laboratoires mais y avoir accès a semble-t-il été difficile. Cela entraîne de la suspicion qui ne devrait pas avoir cours dans des opérations de santé publique.
http://www.lobbycratie.fr/2009/11/07/grippe-a-les-liaisons-dangereuses-de-la-republique-avec-les-lobbies-pharmaceutiques/