femme hôpital syndrome Guillain-Barré semaine vaccin anti-grippe A Vaccination grippe A : Premier cas probable de syndrome de Guillain-Barré vaccination grippe a premier cas probable de syndrome de guillain barre 6163

Une femme travaillant à l’hôpital a contracté le syndrome de Guillain-Barré, une semaine après le vaccin anti-grippe A. De quoi décourager les candidats à l’injection.

C’est l’Agence de presse médicale, qui a révélé cette information, grâce à « des sources médicales », et non le ministère de la Santé, qui avait promis toute transparence sur le sujet. Au cabinet de Roselyne bachelot, on explique avoir été alerté de ce cas dès mardi, deux jours avant le début de la vaccination de la population générale. Mais l’information n’a pas été rendue publique.

C’est une affaire qui tombe mal au moment du lancement de la vaccination anti-grippe A pour le grand public


 [Lire l'article complet sur leparisien.fr]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

et la bachelot se permet de faire dans le cynisme

"Si on fait la une des journaux à chaque rougeur ou mal de tête, on est mal barrés", a-t-elle ironisé.

http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/societe/la_grippe_a/20091113.OBS7655/syndrome_guillainbarre__bachelot_refute_le_lien_avec_la.html

4 cas graves de reactions au vaccin

et des seringues non conformes et à risque dans un centre de vaccination ...

"100.000 vaccinations contre la grippe, 91 cas d’effets indésirables
France Info - 06:59

Le rapport de l’Agence de sécurité sanitaire des produits de santé relativise les conséquences négatives de la vaccination contre la grippe. Après quelque 100.000 vaccinations de personnels de santé contre la grippe H1N1, 91 cas d’effets indésirables ont été signalés dont quatre seulement cas "graves" qui ont nécessité une hospitalisation.

Ils avaient tous reçu une injection du vaccin Pandemrix de GlaxoSmithKline, le seul actuellement disponible en France. Les quatre cas d’effets “graves” concernent deux affections neurologiques dont le cas "probable" de syndrome de Guillain-Barré cité jeudi par le ministère de la Santé. Il y a aussi une réaction allergique et une affection respiratoire." ...

------------------

"Grippe : des seringues "dangereuses" dans un centre de vaccination
France Info - 16:08

Des seringues non-conformes présentant un risque "de sérieux problèmes d’hygiène" ont retardé le démarrage de la campagne de vaccination dans un centre de l’Oise, a révèlé le quotidien Le Courrier Picard. Elles étaient munies d’aiguilles fixes.

Le centre installé dans la salle des fêtes de Saint-Just-en-Chaussée, entre Compiègne et Beauvais, s’apprêtait à recevoir ses premiers patients jeudi soir lorsque les infirmières ont constaté que le matériel mis à leur disposition était inutilisable.

Les seringues étaient munies d’aiguilles fixes alors qu’“il faut impérativement deux aiguilles : une pour aspirer le vaccin dans la seringue, et une autre pour faire l’injection”, a expliqué Martine Cacheux, infirmière libérale à la retraite, citée dans le journal.

La première aiguille sert en effet à percer l’opercule du flacon, lequel est susceptible de porter des microbes. “Ne pas changer d’aiguille (...) inclut inévitablement de sérieux problèmes d’hygiènes”, a confié Emile Cacheux, un médecin venu assister aux vaccinations.

Des seringues conformes ont été livrées vendredi, selon le Courrier Picard, qui affirme que d’autres centres de l’Oise auraient reçu le même type de seringues. La préfecture de l’Oise n’avait pas fait de commentaire ce samedi à la mi-journée."

http://www.france-info.com/france-societe-2009-11-14-grippe-des-seringues-dangereuses-dans-un-centre-de-vaccination-368810-9-12.html

Un peu de statistiques

Quel dommage que dans notre pays le grand public, et parfois journalistes compris, soient si peu formés aux sciences (médicales) et aux statistiques. Il faudrait peut-être expliquer qu'indépendamment du fait d'avoir été vacciné ou non, sur un million de personnes, il faut s'attendre à environ 3 ou 4 nouveaux cas de syndrome Guillain-Barré toutes les semaines.

Le cas qu'on nous présente n'a malheureusement rien d'anormal par rapport à cette statistique. Il est même encore moins probable que ce cas précis résulte du vaccin car il est apparu en moins d'une semaine alors que le délai d'apparition de cette maladie est de 2 à 6 semaine.

Par contre, ce qu'on oublie de dire c'est qu'attraper le virus de la grippe multiplie par 15 le risque de contracter ce syndrome, si bien que, au total, se vacciner diminue le risque en période d'épidémie grippale... (y compris saisonnière)

Pour information, une étude récente a fait les calculs de "fréquence de base" attendues pour un certain nombre de problèmes médicaux (Guillain-Barré, avortements, décès) qui se produiront par simple effet statistique mais que les obscurantistes (ou les ignorants) s'empresseront d'attribuer au vaccin : voir cet article en anglais