Vaccins : l'aluminium toujours dans le viseur

Des chercheurs ont appelé lundi à la poursuite des recherches sur sa nocivité alors que son usage se généralise.

L'aluminium continue d'inquiéter les chercheurs. Utilisé comme adjuvant dans la grande majorité des vaccins depuis des années, l'aluminium "injecté dans le muscle circule dans l'organisme et est capable de gagner en faible quantité le système nerveux central où il va s'accumuler", a prévenu lundi le professeur Romain Gheradi, un spécialiste des maladies neuromusculaires à l'hôpital Henri Mondor de Créteil, sur la base d'études expérimentales.


 [Lire l'article complet sur europe1.fr]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :