Sarkozy Napoléon le Petit Victor Hugo Napoléon Bonaparte Naboléon Victor Hugo Nicolas Sarkozy Littérature Politique Histoire Napoléon Victor Hugo a connu Nicolas Sarkozy victor hugo a connu nicolas sarkozy

Quelques brefs passages d'une oeuvre de Victor Hugo...

sarkozy naboléon napoléon Mensonge et manipulation... "Cet homme ment comme les autres respirent. Il annonce une intention honnête, prenez garde ; il affirme, méfiez-vous ; il vous fait un serment, tremblez ! Machiavel a fait des petits. (Il) en est un. Annoncer une énormité dont le monde se récrie, la désavouer avec indignation, jurer ses grands dieux, se déclarer honnête homme, puis au moment où l'on se rassure et où l'on rit de l'énormité en question, l'exécuter."

sarkozy naboléon napoléon Réussite et ouverture... "(Il) a réussi. Il a pour lui désormais l'argent, l'agio, la banque, la bourse, le comptoir, le coffre-fort, et tous ces hommes qui passent si facilement d'un bord à l'autre quand il n'y a à enjamber que la honte."

sarkozy naboleon

sarkozy naboléon napoléon Pouvoir et copinage... "Comment ! On a des besoins, on n'a pas d'argent, on est prince, le hasard vous met le pouvoir dans les mains, on en use, on autorise des loteries, on fait exposer des lingots d'or (...), la poche de tout le monde s'ouvre, on en tire ce qu'on peut, on en donne à ses amis, à des compagnons dévoués auxquels on doit de la reconnaissance, et comme il arrive un moment où l'indiscrétion publique se mêle de la chose, où cette infâme liberté de la presse veut percer le mystère et où la justice s'imagine que cela la regarde il faudrait quitter l'Elysée, sortir du pouvoir et aller stupidement s'asseoir entre deux gendarmes. Allons donc ! Est-ce qu'il ne serait pas plus simple de s'asseoir sur le trône de l'empereur ?"

sarkozy naboléon napoléon Civilisation... "Cet homme pèse sur l'époque entière, il défigure (ce) siècle, et il y aura peut-être dans ce siècle, deux ou trois années sur lesquelles, à je ne sais quelle trace ignoble, on reconnaîtra qu'(il) s'est assis là."

sarkozy naboléon napoléon Puissance et religion... "Dieu marchait et allait devant lui. (Lui), panache en tête, s'est mis en travers de sa route et a dit à Dieu : Tu n'iras pas plus loin ! Dieu s'est arrêté".

sarkozy naboléon napoléon La presse... "Ses paroles étant naturellement obscènes, défense aux journaux d'y faire la moindre allusion (...) Tout le décret de la presse peut se résumer en une ligne : je permets que tu parles mais j'exige que tu te taises."

sarkozy naboléon napoléon Sondages et décadence... "L'homme une fois déshabillé du succès, le piédestal ôté, la poussière tombée, le clinquant et l'oripeau et le grand sabre détachés, le pauvre petit squelette mis à nu et grelottant, peut-on s'imaginer rien de plus chétif et de plus piteux ?"

sarkozy naboléon napoléon Prophétie... "Ce peuple est bon et honnête. Il comprendra. Oui, paysan, ils sont deux, le grand et le petit, l'illustre et l'infâme, Napoléon et Naboléon !"

Victor Hugo a connu Nicolas Sarkozy ? Non, il ne s'agit là que de quelques phrases piquées de son oeuvre "Napoléon Le Petit". On s'y croirait...

Napoléon III, affublé du sobriquet "Napoléon le Petit", est le premier président de la France, élu en 1848. Suite au coup d'Etat de 1851, et la restauration de l'Empire, il sera aussi son dernier monarque. Le coup d'Etat a laissé quelques centaines de victimes sur le pavé, transformant une république présidentielle en empire autoritaire. Plusieurs milliers d'opposants furent envoyés au bagne. Poussé par le comité des forges, ancêtre du MEDEF, il s'engagea dans une guerre contre la Prusse. La France fut défaite et cet épisode fut à l'origine, une trentaine d'années plus tard... de la première guerre mondiale ! Sincères félicitations. Anecdote croustillante, il se maria pendant son règne en 1853.

Ce qui n'empêche pas Christian Estrosi de déclarer au Figaro : "C'était un visionnaire qui a permis à son pays d'entrer dans l'ère industrielle en moins de vingt ans. Un socialiste avant l'heure, en soutenant les ouvriers, en ouvrant des écoles pour les enfants des classes défavorisées, en particulier pour les filles, ce qui n'était pas courant à cette époque. Libéral, il a aidé au développement économique de la France, par ses idées..."

Sarkozy, sa Cour, et l'Histoire... Ça fait deux, mais surtout, ça fait peur !

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Napoléon le petit.

S'il vous plaît, mettez la g... de Sarkozy sur un portrait de Napoléon III, pas sur celui du tonton !

Hugo éternel... et le triomphe de la bêtise !

Merci pour ces quelques extraits !
A noter que Villepin aussi est fasciné par le personnage (... de Napoléon !).

Interview exclusive : le triomphe du président... par Victor Hugo lui-même !

C'est pour ça!

C'est pour ça que De Villepin a vendu sa collection complète d'ouvrages qui faisait référence à Napoléon.
D'ailleurs étrangement depuis le début, le petit Nicolas fait penser à Napoléon par son autoritarisme, sa taille et son arrogance. De plus le fait d'avoir divorcé en cours de mandat, lui colle définitivement à la peau ce personnage emblématique puisque c'est un des derniers à avoir fait de même avec Joséphine de Beauharnais.
De là à dire que Sarko est la réincarnation de Napoléon...

Emachedé,
Blog Cpolitic : Actualités Politiques traitées avec Humour via des affiches de cinéma détournées
http://cpolitic.wordpress.com
http://flickr.com/photos/cpolitic/

Napoléon le Petit

C'est de Napoléon III dont parle Victor Hugo…

Oh non !

Que de tristesse, que de larme. Victor Hugo représentait la grande France, et il la glorifiait.
Ne déforme pas les écrits du Maitre, ne fais pas d'analogie bancale, prend juste de sa sagesse.

Car, si je fais comme toi, je pourrais t'accabler des paroles de Victor Hugo, qui écrivait au sujet des gens de ton espèce:

"Embusqué, plume au poing, dans un journal dévot,
Comme un bandit tuerait, cet écrivain diffame.
La foule hait cet homme et proscrit cette femme ;
Ils sont maudits. Quel est leur crime ? Ils ont aimé.
L'opinion rampante accable l'opprimé,
Et, chatte aux pieds des forts, pour le faible est tigresse.
De l'inventeur mourant le parasite engraisse.
Le monde parle, assure, affirme, jure, ment,
Triche, et rit d'escroquer la dupe Dévouement.
Le puissant resplendit et du destin se joue ;
Derrière lui, tandis qu'il marche et fait la roue,
Sa fiente épanouie engendre son flatteur.
Les nains sont dédaigneux de toute leur hauteur.
Ô hideux coins de rue où le chiffonnier morne
Va, tenant à la main sa lanterne de corne,
Vos tas d'ordures sont moins noirs que les vivants !
Qui, des vents ou des cœurs, est le plus sûr ? Les vents."

Regarde, écoute, contemple, comme le Maitre. Ne crache pas ton venin comme tu viens de le faire dans cet article.