Vioxx Mediator Vioxx : Le médoc qui a fait 40 000 morts aux Etats-Unis... et aucun en France ? vioxx le medoc qui a fait 40 000 morts aux etats unis et aucun en france 8786

Le Vioxx, bourreau des coeurs... Le chiffre vient d'être revu à la hausse. Si aux Etats-Unis, le scandale fait rage, en France, personne ne bronche. L'affaire pourrait pourtant ravaler le Mediator au rang de simple pastille Valda...

Vioxx VS Mediator

Le Mediator a tué entre 500 et 2000 personnes. Scandale ! Que penser, alors, du Vioxx, ce médicament anti-douleur et anti-inflammatoire largement utilisé contre l'arthrite entre 1999 et 2004. Il aurait, selon la FDA (Food and Drug Administration, agence de régulation américaine des médicaments) provoqué 160 000 crises cardiaques et attaques cérébrales et 30 000 décès, rien qu'aux Etats-Unis. Chiffre récemment réévalué à 40 000 par une nouvelle étude. En France, c'est le flou artistique... y a-t-il eu un seul mort ? On ne le saura peut-être jamais...

Coeurs sensibles s'abstenir

En 2007, le géant pharmaceutique Merck (commercialisant le Vioxx) a négocié un règlement à l'amiable concernant 95% des 26.600 plaintes déposées contre lui, pour un montant de 5 milliards de dollars. Mais certains plaignants ont refusé l'arrangement, et les procès qui suivent leur cours dévoilent régulièrement quelques cadavres, bien planqués au fond des placards. Le bimensuel Archives of Internal Medicine a notamment révélé, l'année dernière, que Merck n'avait pas publié les résultats d'études cliniques effectuées après la mise sur le marché du médicament. Un oubli, sans doute. Fâcheux, puisque ces études montraient dès 2001 que le Vioxx augmentait nettement le risque d'attaques cardiaques et cérébrales. Un accroissement estimé à 35% en juin 2001, à 39% en avril 2002 et à 43% en septembre 2004, au moment de son retrait du marché. Malgré ces études, le laboratoire a toujours nié tout risque sanitaire... et pendant ce temps là, il continuait d'accumuler les profits, 2 milliards de dollars tous les ans.

L'Afssaps en double aveugle

Dans cette affaire, les autorités sanitaires, dont l'Agence française de sécurité des produits sanitaires (Afssaps), ont été d'une passivité exemplaire. En novembre 2000, l'étude américaine Vigor prouve que le Vioxx entraine une très nette augmentation du nombre d'infarctus du myocarde, ce qu'admet l'Afssaps dans un communiqué. Mais notre Agence nationale fait valoir qu'à l'origine, cette étude n'avait pas "pour objectif l'étude de la tolérance cardio-vasculaire", elle ne vaudrait donc pas grand chose car "seule une étude spécifique permettrait d'évaluer le risque cardio-vasculaire éventuel" du médicament. Et les patients sont priés de gober la pilule.

En juin 2002, constatant que le Vioxx est devenu un best-seller en quelques mois (Merk a cartonné sur la pub'), le coeur léger, l'Afssaps se décide tout même à recommander aux médecins d'avoir la main un peu plus légère sur les prescriptions, car la molécule engendrerait des effets secondaires notables... sur le système digestif. Quand aux risques cardio-vasculaires, il "est en cours d'évaluation". En juillet 2004, l'Afssaps rend compte d'une réévaluation du rapport bénéfice/risque avalisée par la Commission européenne quatre mois plus tôt : RAS, tout va bien, "la sécurité d'emploi des coxibs [dont le Vioxx fait partie] n'est pas remise en cause". Et bonjour chez vous.

C'est alors qu'en septembre 2004, l'Agence tombe des nues. Elle annonce, dans un communiqué, qu'elle "vient d'être informée [...] de la décision des laboratoires Merck Sharp & Dohme-Chibret de l'arrêt mondial de la commercialisation de leur spécialité Vioxx". Il lui faudra 9 mois de plus pour admettre officiellement que le médicament est effectivement dangereux sur le plan cardio-vasculaire. Ce que ne contesteront certainement pas les milliers de malheureux qui ont claqué entre temps...

Ce qu'on appelle un plan (de pharmacovigilance) qui se déroule sans accro(c)... ?

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Le Sénat a sorti un rapport

Le Sénat a sorti un rapport en 2006 sur le scandale du Vioxx.

Que dit-il ? Que le circuit des produits pharmaceutiques remboursés par la Sécurité sociale "souffre d'un manque de transparence et d'une trop grande dépendance vis-à-vis de l'industrie pharmaceutique ". Qu'à "tous les niveaux", les laboratoires sont omniprésents...

Bref, en 2006, ce rapport du Sénat dénonce tout ce que l'on s'étonne de découvrir aujourd'hui. Alors, en 2011, on fait quoi ?

http://www.lemonde.fr/idees/article/2010/12/29/bobards-et-medicaments_1458780_3232.html

Les mots ont un sens : ne pas confondre Merck... et Merck

Le cas Vioxx avait déjà été abordé ici. Vous le ressortez, j'en profite donc pour apporter cette précision : il n'y a pas un seul "géant pharmaceutique" nommé Merck, mais... plusieurs. Et il se trouve que le Merck que connaissent les Européens n'est pas celui qui commercialise le Vioxx dans nos contrées.

Wikipedia donne une piste sur sa page d'homonymie : http://fr.wikipedia.org/wiki/Merck

Et vous en saurez + en cliquant sur les différents liens:
- "Merck & Co" est le labo américain du Vioxx.
- pour "Merck KGaA", l'article précise : "Merck est le nom d'une famille d'industriels allemands qui a fondé deux entreprises mondiales Merck KGaA à Darmstadt et Merck et CO indépendante dans le New Jersey (aux États-Unis) depuis la Première Guerre mondiale. La dernière entreprise ne possède que les droits de porter le nom de Merck en Amérique du Nord et dans toutes les autres régions mondiales les entreprises sont sous le nom de MSD SHARP et DOHME. Merck KGaA en Amérique du Nord est sous le nom de EMD."

En continuant la recherche sur des sites médicaux, il est bien indiqué que le labo commercialisant le Vioxx en France s'appelle "Msd Chibret".

... Et ceci n'est pas un message des Relations Publiques de l'une ou l'autre boîte ! Mais votre article m'avait interpellé car une de mes connaissances bosse justement pour un labo nommé "Merck". J'ai fouillé. J'ai découvert qu'il s'agissait de la branche allemande et non pas "Vioxx".
Et LMOUS ne m'en voudra pas, j'espère, de faire partager cette précision à d'autres...

Bonne continuation!

Erreur probablement

Erreur probablement involontaire et pardonnable.

Pas comme confondre Cassen et Cassen ;-)

medocs

salut
les médocs pour être sur le marché doivent avoir un AMM
certaines personnes on du fermer lez yeux car pour obtenir une AMM ils faut
faire des essais cliniques au moins pendant 5 ans il n y a pas eu effets secondaire pendant 5 ans
il n'y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir

salut

Vioxx-Effets secondaires avérés

Le Vioxx pendant des années a parfaitement endormi des séquelles traumatiques persistantes.
- Premier incident identifié pendant cette période d' utilisation de Vioxx :
Chez un ami, confortablement installé, j' écoute une conversation, quand survient une subite paralysie totale qui me maintient figé dans ma position assise bras posés. Pendant les premiers instants perception des silhouettes et compréhension des commentaires... Puis conscience diffuse déclinant...
Après de nombreuses minutes (?), récupérant suffisamment de volonté et motricité, je me lève silencieux et sans aucun regard pour rentrer chez moi en taxi.
J' ignore si quelqu'un m' a assisté ? A défaut du moindre indice, j' en doute.
- Deuxième incident :
Ictus amnésique incluant une conversation téléphonique (relatée par le correspondant) de
75mn.
Retour à la normale, avec oubli total des événements après 12h.
- Je souhaite connaître l' organisme ou association qui centralise ce genre d' accidents potentiellement imputables à l' usage du Vioxx ?
- Merci par avance pour votre aide.
Antérieurement contre les mêmes symptômes j' ai utilisé l' Optalidon, lui également retiré du commerce.
Postérieurement au Vioxx, le Célébrex a été abandonné très vite car ne procurant qu'un effet négatif de malaise sans soulagement sensible.