Eric Woerth 3000 fraudeurs réelle annonce politique marketing viral Woerth et les "3000 évadés fiscaux"... potentiels. Et moi et moi et moi... woerth 3000 evades fiscaux potentiels 5327

Un héros national, cet Eric Woerth. A lui tout seul, il va moraliser le capitalisme mondial. La preuve : il possède les noms de 3000 contribuables possédant des comptes bancaires en Suisse. Et ce n'est qu'un début. Réelle annonce politique ou marketing viral d'un nouveau genre ?

Eric Woerth et les 3000 évadés fiscaux en Suisse

Fulgurante, cette interviouve qu'Eric Woerth a accordé au JDD. Quant à la cellule de régularisation, mise en place il y a presque six mois et offrant aux exilés fiscaux souhaitant rentrer au bercail "leur bonne foi en bandoulière" une immunité pénale et une promesse de renoncement à tout contrôle fiscal : "A ce jour, nous avons instruit 200 dossiers, bouclé 20 régularisations et 80 autres sont en cours de traitement". Autant dire rien. Ils abusent un peu les fraudeurs ; non seulement ils fraudent, mais en plus ils refusent de se dénoncer ! Et "c'est pour ça que le gouvernement français a décidé de passer à la vitesse supérieure". Ouch, ça va chauffer.

Contribuables ou fraudeurs ?
(Si les mots avaient un sens, ça se saurait !)

"La lutte contre les paradis fiscaux est une composante essentielle de la moralisation du capitalisme". Ouah, ça en jette. "Nous avons récupéré les noms de 3000 contribuables détenteurs de comptes dans les banques suisses dont une partie correspond très probablement à de l'évasion fiscale". Impressionnant, sauf qu'en Suisse ou en zone frontalière vivent des dizaines de milliers de Français qui, pour des raisons pratiques, possèdent des comptes (légaux et licites) dans les deux pays. Eric Woerth précisera aussi sur RTL que ces renseignements viennent en partie des déclarations "spontanées" de deux établissements bancaires suisses. Sachant que le secret bancaire est inscrit dans la constitution helvétique (en dehors d'autres accords bilatéraux sur la fraude fiscale qui n'ont pas été utilisés dans ce cas), on se permettra de douter. Quelle banque pourrait prendre un tel risque pour les seuls beaux yeux d'un ministre du Budget français ?

Que les évadés fiscaux lèvent le doigt

Et donc ? "Nous allons poursuivre nos investigations pour vérifier si ces comptes ont été déclarés". Donc en fait, pour l'instant, on n'en sait rien. "Tout le monde doit bien comprendre que nous avons changé d'époque". La boulangère de Gex vous dira même qu'on a changé de siècle, il n'y a pas si longtemps. "Les contribuables concernés ont vraiment intérêt à régulariser au plus vite". Et voilà comment d'innocents (jusqu'à preuve du contraire) contribuables propres sur eux se retrouvent taxés d'office de fraudeurs dégoulinants devant "vraiment" se dénoncer. Les chenapans. Refrain repris en coeur par le JDD, qui titre sur ces "3000 évadés fiscaux", par l'Express qui évoque "les 3000 fraudeurs", par Le Figaro qui annonce "3.000 évadés fiscaux"... Et la présomption d'innocence, bordel ?

Réclame

"Il y a cette cellule de régularisation, il faut qu'ils l'utilisent et payent spontanément un rappel d'impôts sur ces avoirs. S'ils ne le font pas, nous utiliserons le contrôle fiscal [...] En matière de lutte contre les paradis fiscaux, nous voulons avoir des résultats, et nous les aurons". Alors là, c'est du lourd... En gros, les 3000 comptes sont peut-être déclarés. Mais peut-être pas. "Dans le doute, abstiens-toi" dis le dicton. Entendu par Eric Woerth qui a gelé les enquêtes en attendant sagement, le (petit) doigt sur la couture du pantalon, que les fraudeurs se dénoncent, qu'ils bénéficient des mesures de la cellule de régularisation... qui promet de ne pas engager d'enquête fiscale. Ça tourne au gag. Et sinon ? Contrôle fiscal pour tout le monde... Et pourquoi pas dès maintenant, Monsieur Woerth, comme le prévoit la loi ? Proposerait-on à des voleurs à la tire un sursis pour se dénoncer et bénéficier d'allègements de peine, alors qu'on vient de les arrêter en flagrant délit ? A vrai dire, cette annonce ressemble furieusement à une annonce gratuite pour sa cellule de régularisation qui a beaucoup de mal à séduire les clients. Non ?

Ni oui, ni non

Et bien, figurez-vous que peut-être pas. Car Eric Woerth a déclaré sur RTL que l'obtention de ces 3000 noms est aussi le "fruit d'un travail de plusieurs mois de renseignement fiscal". Il est donc possible que les services fiscaux soient "vraiment" mobilisés sur le sujet. Il a en outre prévu de convoquer prochainement les représentants de banques françaises pour leur demander les noms des clients ayant effectué des transferts vers des pays à la fiscalité plus accommodante. Et ça, ce serait "vraiment" une révolution, pour une fois. Mais ce ne sont que des mots, pour l'instant.

A suivre...

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

et le clavier grand ami du résident,

qui se fait surveiller sa propriété corse par les gendarmes aux frais des citoyens contribuables et contribuant, il les rembourse quand, les citoyens contribuables et contribuant ?

et le halliday, grand ami du résident, qui s est arrangé pour echapper à l impot en France, mais n en est pas moins venu, le 14 juillet, ramasser les millions payés par les citoyens contribuables et contribuant pour un concert "gratuit", qui paieront aussi, via le ministere de la culture, les réparations du site dévasté à l occasion, il les rembourse quand, les citoyens contribuables et contribuant ?

Les Français sont des gens intelligents

Hypolithe

Les Français sont des gens très capable en ce qui concernent la manière de planquer de l'argent en Suisse.

En général les comptes numérotés ont été très souvent ouvert par les grands parents dans la période d’avant guerre, c’est-à-dire lorsque Léon Blum était aux manettes.

Durant la période des 30 glorieuses ils ont continué à exporter leurs francs français pour les placer en francs suisses. A toute fin utile sachez que vers les années 60 les francs français s’échangeaient sur la base de SFR.85 pour FF.100 pour terminer tristement à SFR.25 pour FF.100 avant le passage à l’euro.

Les Français ont appris à vivre avec l’inflation, les impôts, le socialisme de Mitterrand et maintenant avec le cannibalisme fiscal à la sauce Sarkozy et appliquée par son acolyte l’Alsacien Woerth.

Méfiant ils choisissent des établissements bancaires privés, des banques cantonales n’employant pas de frontaliers ou de Français domiciliés en Suisse. Ils n’ont pas nécessairement des comptes à Genève ou Lausanne mais dans l’ensemble de la Suisse.

Les plus fortunés possèdent des immeubles enregistrés sous la forme de société immobilière et n’apparaissent pas dans le Registre du commerce.

Avec les accords de Schengen il est très facile de sortir de France avec des euros en liquide car les frontières ne sont plus contrôlées comme elles le furent par le passé.

D’où provient cet argent : épargne, paiements au noir, pots de vin, évasion fiscale, là n’est pas la question. Le fait est que comme par le passé les Français de la moyenne bourgeoisie n’ont aucune confiance dans les autorités en place que ce soit sous Mitterrand, Chirac et actuellement Sarkozy.

Pour ce qui est du contrôle des liaisons téléphoniques ils utilisent les cabines publiques et se servent de pseudonyme lorsqu’ils parlent avec leur banquier.

Même les économistes en rigolent!

Tout est dans le titre, j'ai lu ça hier, alors je vous poste le lien:
http://www.e24.fr/finance/banque/article127619.ece/3.000-evades-fiscaux-un-coup-de-bluff.html

Ca serait à mourir de rire, si ce n'était pathétique...