OGM augmentent quantités herbicides agriculteurs Les OGM augmentent nettement la consommation de pesticides les ogm augmentent nettement la consommation de pesticides 6263

Aux Etats-Unis, les cultures OGM ont provoqué une hausse de la consommation d'herbicides par les agriculteurs : + 172 000 tonnes entre 1996 et 2008, selon le rapport d'une association spécialisée dans la sécurité alimentaire, The Organic Center.

OGM : augmentation de l'utilisation de pesticides

Dans son rapport intitulé "Impacts des cultures génétiquement modifiées sur l'emploi de pesticides aux États-Unis", basé sur les données du ministère de l'Agriculture américain, The Organic Center déclare que l'utilisation d'herbicides a flambé au cours des dernières années, augmentant de 172 000 tonnes entre 1996 (année de l'autorisation des premiers OGM) et 2008. Près de la moitié de cette augmentation est survenue en 2007 et 2008. En revanche, les quantités d'insecticides épandues ont baissé de 29 000 tonnes. La balance des pesticides reste donc largement négative. Et la tendance s'accentue.

Les super-mauvaises herbes

En cause, les méchantes super-mauvaises herbes, qui ont développé des résistances aux herbicides, naturellement ou par transfert de gènes. Les agriculteurs confrontés à ce nouveau fléau sont donc amenés à multiplier les traitements. D'une part, ils paient les graines trois fois plus cher (l'innovation a un prix), d'autre part, le coût des traitements phytosanitaires grimpe à vue d'oeil. Ce qu'on appelle un fiasco total, pour une technologie censée réduire les intrants et les coûts de production ? Aucun problème, rétorquent les semenciers, "si un agriculteur a le sentiment qu'une culture apporte plus de problèmes que d'avantages, ils cesseront de l'utiliser" a déclaré Mike Wach, directeur général de Biotechnology Industry Organization, un groupement de semenciers. Monsanto s'est en outre refusé à tout commentaire. Circulez...

Les agriculteurs paient, les consommateurs trinquent, les firmes jubilent...

Pas vraiment convaincu, Charles Benbrook, responsable de l'étude au sein de The Organic Center, avance qu'"avec les mauvaises herbes résistantes au glyphosate [molécule active du Roundup] qui infestent aujourd'hui des millions d'hectares, les agriculteurs font face à une augmentation des coûts combinée parfois avec des pertes de rendement importantes". "Ce rapport confirme ce que nous disons depuis des années", a aussi déclaré Bill Freese, analyste du Center for Food Safety (observatoire de la sécurité alimentaire). Les "cultures génétiquement modifiées entrainent l'utilisation accrue de pesticides [ce qui engendre] une épidémie de mauvaises herbes résistantes, et une hausse des quantités de résidus chimiques dans nos aliments. Cela est peut être rentable pour les fabricants de pesticides et d'OGM, mais ce sont des mauvaises nouvelles pour l'agriculture, la santé humaine et l'environnement".

[Interviouses réalisées par Reuters]

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Sécurité alimentaire

Etonnant comme alors qu'aujourd'hui nous entendons parler partout de sécurité alimentaire pour l'avenir, de multiplication des acquisitions de terres cultivables, de déforestation pour ces mêmes cultures, une société dont les intérets privés dépassent l'entendement arrive à rendre insécure l'avenir de toutes les cultures agricoles dans le monde. Heureusement, ces mêmes sociétés nous fournirons les produits chimiques adéquats pour encore améliorer la situation face aux super mauvaises herbes. Le tout avec le "Amen" de nos chers gouvernants qui ne pensent qu'à notre avenir. Ben oui, les bio technologies sont d'abord là pour faire disparaître le milliard d'affamés et ça marche du tonnerre..