taxe bonus banquiers histoire drôle tragédie grecque "Moralisation du capitalisme" - Episode 637... taxe bonus banquiers moralisation du capitalisme sarkozy brown 6447

Une affiche haletante, une mise en scène époustouflante, des acteurs ébouriffants, une campagne de presse imparable... tout y est : la bande-annonce du film sur la taxation des bonus des banquiers fait un carton. Tout ce ramdam pour un court métrage dont le scénario n'est pas encore achevé...

Taxe sur les bonus des banquiers

Hier, la presse était sens dessus-dessous. De Canal+ à France-Info, en passant par Le Monde et Le Figaro, les critiques cinéma journalistes se bousculaient pour fêter l'avènement d'une nouvelle ère. Les promesses de moralisation du capitalisme allaient enfin se concrétiser. Curieux... on pensait que c'était déjà le cas.

Mercredi, Gordon Brown a annoncé son intention d'instaurer une taxe exceptionnelle de 50% sur les bonus des banquiers supérieurs à 27 000 euros et acquis au titre de la saison 2 de la crise financière. Il faut dire que les chiffres qui viennent de la City font froid dans le dos : environ 7 milliards d'euros de rémunérations variables ont été provisionnés par les 23 grands établissements financiers, en augmentation de 50% par rapport à l'année 2008. Bien loin du record absolu établi par les Etats-Unis, qui verront cette année 30 milliards de dollars de bonus attribués aux salariés de... seulement trois banques (Morgan Stanley, Goldman Sachs et JP Morgan Chase). Rien que ça.

Flash Gordon Brown prend les devants

Il faut dire - aussi - que le premier ministre britannique est à la ramasse dans les sondages, à quelques mois des élections législatives. Si en France, nos maîtres-chanteurs ministres-chanteurs ont choisi de braquer les projecteurs sur les immigrés l'identité nationale, comme un os à ronger lancé en pâture à l'opinion publique, la Grande-Bretagne a opté pour la fessée publique aux banquiers. Et la claque a touché sa cible : les tauliers de la City se sont mis à hurler en choeur, démultipliant l'impact politique attendu. Gordon Brown s'installe désormais comme le leader mondial de la "moralisation du capitalisme", ridiculisant gentiment au passage notre héros national, qui n'a de cesse depuis une bonne année d'appeler à ce genre de mesure, mais sans jamais rien concrétiser. Du coup, l'Elysée n'a d'autre solution que de suivre le mouvement. Avec quelques bémols, tout de même : en France, les bonus ne seraient taxés qu'à hauteur de 40%, grand maximum. De plus, une condition sera certainement ajoutée : que la mesure soit auparavant approuvée par le G20. A voir.

Un coup d'épée dans l'eau ?

Il est étonnant de constater qu'aucune banque française ne se soit encore réellement rebellée. Il est encore plus étonnant de voir que personne, pour l'instant, ne s'en inquiète. Pauvres banquiers, totalement laissés pour compte... A moins qu'en réalité, ils ne s'en contrefichent ? Il semblerait qu'un petit détail ait été oublié : si la loi est présentée au parlement début 2010, elle ne pourra pas être appliquée avant fin février, au plus tôt. Ce qui laisse deux bons mois aux banques françaises pour signer les piles de chèques en or à leurs salariés, hors taxe. Et comme la mesure est prévue pour être "one-off", donc unique, temporaire et non renouvelable, elle ne servirait à rien, tout simplement. Oui mais... les banques ne sont-elles pas tenues d'étaler le versement des bonus sur deux ou trois années (ce qui limiterait d'autant les paiements de janvier) ? Il parait... c'est en tout cas l'objet du décret publié au Journal Officiel le 3 novembre. Sauf qu'une loi n'a aucune raison d'être appliquée (rétroactivement) à des contrats passés l'année précédant sa publication. A moins que les banquiers fassent du zèle ? Qui vivra verra.

Une politique de bandes annonces...

Si la loi ne peut être rétroactive, ce n'est pas le cas des augmentations de salaires. Hier, la Barclays a décidé d'augmenter rétroactivement les salaires (fixes) de ses employés, échappant ainsi à la taxe. En France, depuis plus d'un an et sans que les employés ne sachent réellement pourquoi, les établissements financiers se démènent pour réduire la part variable de leur rémunération en l'intégrant à la partie fixe. On commence à comprendre. Mais rassurez-vous, même inutile, cette taxe servira tout de même à quelque chose. Le lobby bancaire devrait bientôt se mettre en branle et contre-attaquer. Bientôt sur les écrans, nous pourrons ainsi admirer les banquiers dénoncer le poids extravagant des charges sociales hexagonales et demander un traitement de faveur.

Cette affaire n'est pas sans rappeler l'histoire de ce "décret poisson d'avril", paru le 31 mars au Journal Officiel et censé limiter les abus pécuniaires des patrons, qui n'a (comme prévu, malheureusement) servi à rien. De même que ces multiples "codes éthiques" de l'Afep-Medef qui devaient révolutionner le monde de la finance, notamment. Aux oubliettes...

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

A lire avec la voix de Sylvestre des guignols de l'info ....

Copenhague ça tombe vraiment très bien, juste après une superbe crise économique, ça justifie de payer de nouvelles taxes sans que ceux qui jouent avec la finance n’en portent la moindre responsabilité …..

Il faut dire que cela fait désordre de faire payer aux pauvres les dettes des riches…
D’autant que ces mêmes riches banquiers sont en train d’expulser les pauvres de qui ils ont perdu toutes les économies …

“Qu’ils dorment dehors et qu’il bossent jusqu’à la mort, nous on se prépare les nouveaux super bonus.
Nous les méritons avec le nombre de maisons qu’on vend à un prix défiant toute concurrence actuellement …

Il faut dire qu’on se marre bien, les vendeurs ne sont pas regardants sur les prix, ils vendent leurs dettes et ils continuent à payer, nous on vend à un autre qui payera un crédit sur le même bien, cela fait que la même maison nous rapporte deux fois plus mensuellement, deux fois les mensualités et deux fois les intérêts elle est pas belle la vie ?
Ha ha ha ha…

En plus leur gouvernement de pauvres emprunte à 3% pour nous prêter à 4%, ça nous évite de nous fatiguer à chercher du pognon et en plus on peut prêter ce même pognon venant des impôts des pauvres aux pauvres, tout en se faisant entre 4 et 8% de bénéfice au passage …

Ben oui, qu’est-ce que vous croyez, on arrive à leur soustraire un bénéfice même sur le fric qu’ils nous prêtent les bons chtis citoyens…

Car les emprunts à l’état c’est leur pognon à eux mais ils payent un pourcentage pour le récupérer.

Ha ha ha, qu’ils sont cons, on les ruine, on leur emprunte et en plus ils payent pour bénéficier de leur propre pognon.
Ils nous aiment tellement qu’ils nous prêtent ce qu’ils n’ont pas : Du pognon, alors que des dettes leur état il en a …

Ils sont tellement cons qu’on recommencera la même opération dans 3 ou 4 ans et on pourra continuer à leur faire payer leur propre pognon pour lesquels ils payent des intérêts à un autre ami banquier…

C’est génial ils payent des intérêts à un ami pour emprunter puis ils nous payent également des intérêts pour qu’on leur prête ce qu’ils nous ont prêté …

Heureusement qu’ils n’ont pas la même mentalité que nous les banquiers, sinon les chtis citoyens et les chtis gouvernements nous auraient dit : “C’est pas la charité içi, allez crever ailleurs ! ”

Je vous rassure, ça ne les empêche pas de dormir ni de recommencer à spéculer dans les mêmes travers .
Ils vont dans le mur mais ils accélèrent et ils klaxonnent en plus, ils s’en foutent c’est la communauté qui paye pour eux car on ne peut pas se passer d’eux …
C’est de l’ordre du syndrome de Stockholm, ils savent qu’ils nous enterrent mais que quoi qu’ils fassent on ne les laissera pas crever (à tord) …

Vous avez besoin de 10 000€ pour sauver le vie de votre enfant est-ce que la banquier vous prête cet argent par "humanisme" ou est-ce qu'il dit qu'il n'est pas la croix rouge ???

Vous avez besoin de votre argent mais vous payez (carte, retraits et chèques) pour en disposer, vous trouvez cela normal aussi ???

C'est dingue que ce qu'on tente de nous faire admettre comme "normal" et "nécessaire" va à l'encontre de tout bon sens et toute réciprocité !!!!