Clearstream Parquet guerre Sarkozy Villepin Clearstream : un "coupable" en liberté, un président (con)vaincu clearstream sarkozy villepin coupable liberte un president con vaincu 6920

Sarkozy et Villepin sont dans un bateau. Villepin tombe à l'eau... mais se raccroche à l'embarcation grâce à un croc de boucher. Qu'est-ce qui reste ? Un président utilisant sa fonction pour défendre ses intérêts personnels et un "coupable" relaxé. Un scénario haletant qui appelle une suite...

Napakatbra

Jeudi, dans la foulée de l'annonce de la relaxe de Dominique de Galouzeau de Villepin, l'Elysée publiait un bien étrange communiqué : " [...] Le jugement me donne satisfaction, même si ne connaissant personnellement aucun des condamnés, ne les ayant jamais rencontrés, je ne nourris à leur endroit aucun ressentiment, et je m'interroge encore sur leurs motivations. Le Tribunal a considéré que le rôle de M. Dominique de Villepin dans la manipulation ne pouvait être prouvé. J'en prends acte tout en notant la sévérité de certains attendus le concernant. Dans ces conditions, j'annonce que je ne ferai pas appel de la décision du Tribunal correctionnel". Signé : le président de la République.

L'Etat au service d'un seul homme

1/ Est-ce le président de la République qui s'est porté partie civile, ou le citoyen Sarkozy de Nagy-Bocsa ? Réponse numéro 2. D'où la question : mais qu'est-ce que fait un communiqué personnel de Nicolas Sarkozy sur la page d'accueil du site Internet de la présidence de la République ? Le portail ouèbe de l'Elysée ne serait-il finalement qu'un blog personnel exclusivement dédié à notre Élu ? C'est un détail, en réalité, puisque depuis le début de ce procès, le Château s'est entièrement mobilisé pour ce procès. Au mois d'octobre dernier, Patrick Ouart, conseiller du président, donc employé de l'Elysée, l'avait publiquement affirmé : "Dans ce dossier, je conseille Nicolas Sarkozy. Ses intérêts sont défendus par un duo formé de Thierry Herzog [avocat personnel de Sarko] et moi-même". Clair et précis. Scandaleux, un peu, aussi. Mais ne chipotons point... et revenons à l'essentiel.

2/ Sarkozy renonce à faire appel... Sauf qu'en tant que partie civile, il n'en avait pas l'opportunité (au pénal, comme le note Eolas). Pas vraiment sérieux, pour un ancien avocat censé être gardien de la Constitution. Et finalement, est-ce vraiment important ? S'il avait vraiment voulu, il aurait fait changer la loi, n'est-ce pas ?

Un proc' très pro

3/ Même pas peur. Le Parquet, pourtant sous l'autorité directe du ministère de la Justice, donc de Nicolas Sarkozy, fait appel. Vous doutiez de l'indépendance des procureurs ? Que nenni. Le proc' de Paname, Jean-Claude Marin, est impartial et indépendant. La preuve, il va à l'encontre de la volonté du président de la République, pour mieux le défendre. Vous doutez encore ? Alors écoutez sa prestation matinale sur Europe 1, ce matin, pour finir de vous convaincre : "Le ministère public ne fait pas appel pour des intérêts de particuliers [...] Je n'ai pas reçu d'instructions écrites. La décision de faire appel est ma décision". Quant à savoir s'il a reçu des instructions orales... c'est une autre histoire.

4/ Notons au passage cette curiosité : Villepin, relaxé, fait les gros titres. Il en profite pour taquiner son accusateur préféré, "guidé par la haine". Sale coup pour le président. Il faut organiser d'urgence un contrefeu médiatique. L'UMP s'y colle et le Parquet fait appel. Jusque là, tout va bien. Ce qui est plus étonnant, c'est qu'un procureur annonce sa décision à la radio, dès le lendemain matin du jugement. Il semblerait même que le greffe correctionnel (où les déclarations d'appel doivent être enregistrées) ait appris la nouvelle à cette occasion. De là à croire qu'il fait partie du plan com' de Sarkozy, il n'y a qu'un pas, que nous ne franchirons évidemment pas. Et si l'affaire tourne au vinaigre, juste avant les primaires de de l'UMP, il ne sera jamais trop tard pour annuler l'appel...

Une "république exemplaire", puisqu'on vous le dit...

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

dur dur aujourd'hui...

Lien Eolas ===>
http://www.maitre-eolas.fr/post/2010/01/28/Quelques-mots-Sur-le-jugement-Clearstream

:-) Corrigé merci

:-)
Corrigé merci

Clearstream

Enfin une bonne nouvelle !

On ne peut que se réjouir de ce revers pour l'éminent personnage qui occupe l'Elysée : il s'imagine que la France et ses Institutions sont là pour le servir !
Enfin un juge courageux !
Merci pour votre article.
Cordialement - L17

Proc aux ordres...

... et son hiérarchique N+3 est, au delà de la garde des sceaux et du 1er ministre (peut-être devrait-on dire N+2 en pratique!): Sarkozy!

Bref, la justice a carrément relaxé celui qu'il voulait accrocher à un croc de boucher (ce que sa carrure plus proche d'un avorton que d'un boucher semblait déjà rendre, dans l'inconscient collectif, fort difficile!)... et on devine que le surchef n'a pas mariné longtemps!

Faut le comprendre, c'est un roquet impulsif: Ce qu'il aurait gagné à la jouer beau joueur en lâchant l'affaire face à un Villepin qui venait de faire son Caliméro... il va le perdre qqsoit la décision finale, surtout que pour inverser une relaxe il va falloir y mettre le pa(r)quet!

A ce sujet, je pense que Lahoud et Gergorin ont par contre tout à gagner s'ils obéissent aux marchandages qui ne vont amha pas manquer d'être proposés... Car disons le tout net (avant d'y être filtré):

Tout ceci n'a logiquement de sens que si l'on y fait apparaitre des éléments nouveaux impliquant Villepin! Donc, si nos 2 condamnés retrouvent soudain des choses à dire malgré les années passées à se faire cuisiner. Ou affabulent contre récompense.

Entre un acharnement poussé par un président qu'on imagine actuellement utiliser le char de l'état à son profit personnel afin d'écraser un adversaire... et 2 condamnés qui vont, c'est humain, tout tenter pour voir leur situation s'améliorer... Y'a pas à dire, ce pays a encore franchi un cap et la décision sera forcément entachée d'énormes doutes pour qui possède un cerveau (à priori, moins de 50% des français, hélas, à en juger par les dernières présidentielles) si elle modifiait la donne en cours défavorablement pour l'un et favorablement pour les autres.

Lécheur de parquet!!!

Liens dessin de presse ==>
http://blogobic.wordpress.com/2010/01/29/clearstream-ou-la-lecon-dhistoire-de-lart/