Censure France Inter Michèle Alliot-Marie question commissaire poignardé extrémiste juif France Inter : Cachez cet extrémisme juif que MAM ne saurait voir ! france inter cachez extremisme juif mam ne saurait voir 4153

Jeudi, Michèle Alliot-Marie était l'invitée du 7/10 sur France Inter. En cours d'émission, une auditrice l'interpelle sur le poignardage d'un commissaire de police attribué à un extrémiste juif. N'en jetez plus, la mécréante est coupée et l'animateur évacue le sujet : ce n'est "pas du registre de Madame la Ministre". Question suivante.

Michèle Alliot-Marie : censure sur France Inter

Léger problème, ce jeudi matin, au cours de l'émission du 7/10 sur France Inter. "Madame, nous avons en France une organisation juive, le Betar, qui a poignardé un commissaire de police français en plein Paris, il y a trois ans"... MAM tombe des nues. Elle écarquille les yeux, interloquée par les paroles de Sabrina, une auditrice bordelaise... qui n'aura pas l'occasion d'aller plus loin. Le micro est coupé. Eric Delvaux, l'animateur en chef, s'interpose courageusement. "Je ne suis pas certain que ce soit du registre de Madame la Ministre de l'Outre-mer, de l'Intérieur". Emballez c'est pesé, Michèle Alliot-Marie n'aura pas même à faire l'effort de bafouiller quelques mots. Question suivante.

La cagoule déontologique du journaliste...

En 2002, un commissaire de police a effectivement été poignardé au cours d'une manifestation du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF). L'affaire n'a toujours pas été jugée, mais il est bien possible que l'acte ait été commis par un membre du service d'ordre interne du défilé appartenant au Betar, un mouvement juif extrémiste (Voir PlumeDePresse.com et Liberation.fr pour plus de détails).

Une agression contre un commissaire de police ? "Pas certain que ce soit du registre de Madame la Ministre de l'Outre-mer, de l'Intérieur". Quelle répartie ! Donc, à chaque fois qu'Eric Delvaux n'est "pas certain" de la pertinence d'une question, il coupe. Un modèle de déontologie journalistique à enseigner dans toutes les écoles de journalisme... de Radio France. D'urgence...

 

 

Ajout du 20 avril : voir le commentaire intitulé "Bonjour Samedi 18/04/09". L'animateur aurait expliqué au médiateur de la chaîne que la question n'était pas conforme à celle qui avait été déclarée au standard par l'auditrice. 1/ Pourquoi ne pas l'avoir dit ? 2/ Au nom de quel principe journalistique et sur quels critères France Inter censure ses auditeurs ?

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Les icebergs des medias

Cet incident soulève un iceberg:

Que pensez-vous de la video suivante?

http://www.youtube.com/watch?v=VyHKFU7FJHM&feature=PlayList&p=72BA2C94F099ED55&index=0

le code visuel

MAM passe avec habileté du sourire aux yeux écarquillés...

Merci pour le lien :-) Je

Merci pour le lien :-)
Je n'ai pas trouvé où l'on met son nom : je suis Olivier Bonnet.
Amitiés

les serviles de la sarkosye vont + vite que le gouvernement

pour censurer le peuple.

gageons qu il sera de la prochaine promo légion d'honneur, celui là.

Que ceux qui minimisent ou

Que ceux qui minimisent ou nie l'existence du lobby sioniste regardent cette vidéos.

Bonjour Samedi 18/04/09 le

Bonjour

Samedi 18/04/09 le médiateur de Radio France a interpellé le journaliste sur son comportement. Réponse de l'intéressé : l'auditeur posait une question différente de celle pour laquelle il avait été sélectionné ; c’est pourquoi je lui a ai coupé le micro !!

Merci de votre commentaire,

Merci de votre commentaire, ajouté à l'article

@micalement

Radio Figaro

Adepte de France Inter (en fait surtout de Là-bas si j'y suis), ce matin là, j'ai cru avoir raté un épisode durant le week-end de Pâques et vraiment pensé que serge dassault avait été nommé à la tête de France Inter rebaptisée pour l'occasion "Radio Figaro" tant la censure a été outrancière... Strasbourgeoise, je suis arrivée bien enervée sur mon lieu de travail surtout après avoir entendu la "sinistre" de l'intérieur justifier le caillassage de militants pacifistes par les crs qui avaient soi-disant été eux-mêmes caillassés qq jours auparavant: la politique actuelle est donc à l'heure de "oeil pour oeil, dent pour dent", triste avenir pour notre pauvre france...

Tout à fait de ton avis, France Inter devient Radio Figaro

J'écoute moi aussi bcp France Inter tt au long de la journée & j'ai été fort déçue ces temps-ci :(
La censure dont a fait preuve cette auditrice à propos d'une histoire totalement passée sous silence !), les grimaces de Mam pour avertir les 2 journalistes présents du "refus de la question", & la cerise sur le gateau l'éviction de l'auditrice au prétexte que le limogeage de ce sous-préfet ne concerne pas la Ministre de l'Intérieur (ah bon ????! ça concerne qui alors... voir l'exc. émission Arrêt sur Images : http://www.dailymotion.com/video/x92x6u qui remet les pendules à l'heure)
C'est incroyable de constater à quel point la censure est présente dans ce gournernement !!!

Faut arreter

Un cas , il y a TROIS ans, pas jugée dans un contexte ULTRA tendu: une manifestation autorisé du CRIF "perturbée" par des voyous qui ne portent pas vraiment ni les flics, ni le CRIF (ni la France a vrai dire mais là n'est pas le sujet), et qui sont evidemment armés !
Un commissaire se fait poignardé.
Jusqu'a present seuls les sites disons sympathisants de ces voyous (vous voyez je manie moi aussi la langue de bois pour ne pas heurter la composante immigrée de notre nation) se font l'echo et condamnet directement le CRIF...
Un peu de vigilance avant d'aboyer avec les chiens.

De déco---er

Incroyable, je crois réver : une nouvelle fois, le bourreau devient victime. Et je ne fais pas partie de "la composante immigrée de notre nation". Nous, nous sommes français, certes d'une religion différente de la majorité mais bon français quand même par opposition aux autres. La preuve, lors de toute manifestation du CRIF ou autres en soutien à Israël, nous brandissons le drapeau tricolore et nous chantons la Marseillaise pour se démarquer des autres et s'il y a des heurts, c'est la faute aux provocateurs (arabes c'est certain). Bonjour le lobbyisme.

Le Tricolore

Les bons français ne se sentent pas encouragés à se manifester sous d'autres drapeaux que le leur, surtout lorsque cet autre drapeau étoilé représente celui d'un état parfois criminel et assassin qui bien souvent à des intérêts contraires à ceux de la France.