Le Tamiflu coule à flots... dans les rivières ! le tamiflu coule a flots dans les rivieres japon 5701

Le Tamiflu se retrouve dans les eaux des rivières, selon des scientifiques japonais qui craignent désormais que  les oiseaux aquatiques ne permettent aux virus des grippes saisonnière, aviaire ou porcine de développer des résistances aux antiviraux.

Du Tamiflu retrouvé dans les rivières

Des chercheurs de l'université de Kyoto University ont analysé les eaux des rivières recueillant les rejets de trois stations d'épuration. La pêche fut bonne : ils ont trouvé des traces de la molécule active du Tamiflu dans la totalité des échantillons prélevés, les concentrations relevées atteignant parfois les 300 ng/l. La quantité de médicament est en outre proportionnelle au nombre de grippes déclarées dans les alentours. Concrètement, la molécule, évacuée dans les urines des patients, survit à son passage en station d'épuration. Des modélisations réalisées par un Centre de recherche environnementale de Magdebourg (Allemagne) concluent que le seul traitement efficace serait l'exposition au soleil, qui permet de diviser par deux les concentrations... toutes les trois semaines.

Des médicaments en pagaille

Que les eaux de surface soient polluées n'est pas nouveau. Pesticides, polluants organiques, hormones, nitrates, métaux lourds... Des traces de médicaments ont même été détectées dans l'eau du robinet, en France et ailleurs. Soit. Il va falloir s'y faire. Les stations d'épuration ne sont pas prévues pour dégrader ce genre de composants. Si les concentrations de Tamiflu relevées par la fine équipe nippone ne sont pas exorbitantes, elles approchent tout de même les limites généralement recommandées. Ce qui complète un cocktail aussi divers qu'avarié, dont les effets se font déjà sentir sur l'environnement. Parmi les plus spectaculaires : l'inversion de sexe chez les poissons et les interdictions de pêche en eaux douces qui pourraient être rapidement généralisées à toute la France (voir le dossier de Marc Laimé, "l'eau dans tous ses états... ").

La grippe A aggravera la situation

L'étude japonaise a été menée entre décembre 2008 et février 2009, bien avant l'apparition de la grippe A H1N1. Le Tamiflu n'était alors utilisé qu'avec parcimonie. Aujourd'hui, les autorités sanitaires ont donné des consignes claires de prescription massive du médicament, et la consommation devrait flamber : multipliée par 10, 20, 50, 100... personne n'en sait trop rien.

Les virus font de la résistance

Mais Gopal Ghosh, le responsable de l'étude, trouve une autre raison de s'inquiéter, et pas des moindres. Selon lui, les concentrations mesurées en certains lieux semblent d'ores et déjà "assez élevées pour entraîner une résistance aux antiviraux chez les oiseaux aquatiques". En clair, si les doses de médicament présentes dans les rivières ne cassent pas trois pattes à un canard, elles peuvent lui permettre de développer des souches grippales résistantes à l'antiviral. La volaille flottante étant un vecteur naturel du virus de la grippe, qu'elle soit saisonnière, aviaire ou... porcine. Ahrg.

Moralité : Si vous prenez du Tamiflu, arrêtez de pisser ! Même si c'est dans un violon...

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

tout bénéf la perspective de nouvelles souches grippales

c est qu on va pouvoir à nouveau signer de bons gros contrats avec les potes des laboratoires pharmaceutiques bien avant que les nouvelles maladies apparaissent. C'est pas de l'organisation nickel, ça ?

semaine du dialogue sur le médicament

Si vous vous posez des questions sur les médicaments, n'hésitez pas à venir débattre et à poser vos questions à l’industrie pharmaceutique qui répondra à l'importante question : "Peut-on faire confiance au médicament?"

Dans le cadre de la semaine du dialogue sur le médicament, nous avons pour but d’ouvrir le débat sur 5 grands thèmes : fiabilité, transparence, crédibilité, innovation et responsabilité du médicament.

On attend vos questions sur : http://debat.confiancemedicament.com

Et qui se cache

Et qui se cache derrière ce lien ?
Le syndicat corporatiste des labos qui vivent de la plus large diffusion possible de toute molécule, et au plus haut prix possible ?
Les réponses seront bien entendu objectivement passées au « greenwsher », n’est-il pas ?
Quand on lit des choses comme ça, tout est dit :
_________

b...
Résolue
interaction médicamenteuse

Publié il y a 3 jours par Benes dans Fiabilité .
peut-on faire confiance entre la prise de plusieurs médicaments ou une vrai bombe à retardement en ayant plusieurs pathologies tel que diabète,hypertension,parkinson et problèmes cardiovasculaires existe-t-il un site d'information sur ce sujet? Lire la suite
Dernières réponses
confiance-medicament
@Benes Votre pharmacien est formé pour répondre à vos questions concernant des interactions...
Confiance médicament
_________

Il n’existe à ma connaissance AUCUNE base documentaire sur ce grave sujet, ce qui est simplement CRIMINEL. Aucune bas ni aucune recherche systématique (non rentable !). Au coup par coup (donc au rythme des éventuels accidents ?) on apprend que telle ou telle précaution est bonne à prendre, mais à part ça ?

Un jour, les criminels passeront en jugement.