médicamenteurs documentaire industrie pharmaceutique France 5 "Les médicamenteurs", mardi 9 juin 2009, sur France 5 les medicamenteurs mardi 9 juin 2009 france 5 video 4630

Demain, mardi 9 juin 2009 à 20h35, France 5 diffuse un documentaire intitulé "Les Médicamenteurs". Un "film ravageur, une enquête implacable", selon Telerama qui raconte la projection de l'avant-première. En "52 minutes aussi drôles que stupéfiantes", "Les Médicamenteurs" révèle les dessous peu glorieux de l'industrie pharmaceutique. A prescrire d'urgence.

Les médicamenteurs

Les Français sont les premiers consommateurs de médicaments au monde. A croire que nous sommes le peuple le plus malade de la planète ? Ou le plus incité, et peut-être même le plus manipulé ? C'est en tout cas ce que laisse entendre ce documentaire, réalisé par Brigitte Rossigneux, journaliste au Canard enchaîné, et coréalisé par Stéphane Horel et Annick Redolfi.

Objectif de l'enquête : démonter les rouages de l'industrie pharmaceutique en suivant les pérégrinations des médicaments, depuis leur conception jusqu'à leur exploitation commerciale. Pendant 52 minutes, des séquences d'animation en pâte à modeler illustrent les commentaires de spécialistes, permettant de découvrir le parcours des médicaments au sein du système de santé français, des essais cliniques à la mise sur le marché.

Bienvenue à "Pharmacity". Sur France 5, demain soir, à 20h35. Pour comprendre comment nous avalons vraiment n'importe quoi. Un extrait :

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

les médicamenteurs

J'ai regardé l'émission et, je l'avoue, c'est bougrement convaincant...
Néanmoins, et je sais bien que les laboratoires pharmaceutiques sont obligés à des résultats, le marché oblige !, mais, pour tranquilliser tout le monde,
- pourrait-on mesurer l'effet des médicaments aussi bien allopathiques qu'homéopathiques dans les 10 années qui suivent l'application, l'expérimentation de chacun ? et ce sous le contrôle d'organismes compétant à juger l'efficacité, la nécessité d'existence, la nocivité ou non à long terme...
- pourrait-on, à l'heure actuelle, sans querelle de chapelle(s), étudier le champ qu'il y a, pour les uns et les autres médicaments, pour le profit ? Est-il justifié qu'il y ait tant de champ de prix laissé aux médicaments allopathiques ?
Je pense que si on répondait d'abord à ces questions cela clarifierait le débat..., car il y a toujours l'effet magique dont il conviendrait de se dispenser à l'égard de toute "science", quelle qu'elle soit !
Merci de me répondre, éventuellement,
Bretrobe (bretrobe@gmail.com)