Messier médias vendre dernier livre Messier : au royaume des aveugles, les fous sont rois messier medias dernier livre au royaume aveugles fous sont rois 3131

Il faut se pincer pour le croire. Jean-Marie Messier est cuisiné à toutes les sauces. Couché sur le papier, assis à la télé, droit dans ses bottes, toujours... le maître est de retour. Calme, courtois, plein de ressources. On l'écoute distiller ses meilleurs conseils pour combattre la folie qui s'est emparée du capitalisme. Et l'homme s'y connait...

Jean-Marie Messier, crise financière

Le ridicule ne tue pas. Au contraire, il paie... car J6M vient nous faire l'insigne honneur de nous vanter son dernier bouquin pas cher : "le Jour où le ciel nous est tombé sur la tête". En Grand Saigneur, il nous explique la crise et nous offre sur un plateau (de télévision) les solutions pour en sortir. Messier dans la Tribune, le Parisien, l'Express, sur France 2, France 3, France Inter... qui vilipende les capitalistes libero-autonomes, qui propose des solutions économiques lumineuses auxquelles personnes n'avait pensé, qui case un génialissime "new deal vert" à la sauvette, façon Al Gore.

"Ce soir ou jamais", on aurait préféré "jamais"

Hier, c'était Frédéric Taddeï qui ouvrait grand les yeux de ses caméras pour accueillir notre sauveur dans son émission "Ce soir ou jamais". En 1h10 de délectation auriculo-oculaire, la seule remarque sur son passé houleux est venue d'Ignacio Ramonet, au détour d'une phrase sacrément fugace et plutôt gentille. Du coup, l'ancien Boss de Vivendi s'en est donné à coeur joie. Le bon entrepreneur, c'est "celui qui prend des risques et qui les assume" nous explique-t-il. Le mauvais, c'est "celui qui se défausse à la première difficulté". Ou encore celui qui fait courir des "rumeurs" pour influencer le cours de bourse de sa société et en tirer profit. En résumé, c'est la folie des grandeurs et la cupidité des hommes qui a mené le capitalisme à sa ruine. Texto.

Jean-Marie Messier, Maître du monde et des médias

L'homme a tout de même à moitié coulé Vivendi, un des plus beaux fleurons économiques français. Il s'installa dans un modeste appartement de 17,5 millions de dollars sur Park Avenue, peut-être pour économiser les frais d'hôtel lors de ses déplacements ? Il fit disparaitre 30 milliards de dollars de la surface de la terre, a été condamné à 500 000 euros pour avoir diffuser des fausses informations sur l'état de sa société, afin d'enduire les actionnaires d'erreur, à défaut de plus-values. Celui qui promettait, la larme à l'oeil, de ne "jamais" demander de parachute doré... s'est battu, l'arme au poing, pour en décrocher à hauteur de 20 millions de dollars, qui lui seront finalement retirés.

Le mégalo, l'inconscient, le fou, le furieux, le cupide, l'indécent... Celui-là même vient aujourd'hui nous expliquer pourquoi nous sommes tombés si bas, et ce qu'il faut faire pour remonter la pente. Et pourquoi se gênerait-il ? Puisque les portes des médias lui sont grandes ouvertes et que personne ne lui rappelle ses frasques d'antan. L'homme est plein de talent... profitons-en !

Et dans cinq ans, Madoff et Kerviel nous expliquerons comment placer notre argent en prime-time ? Ils sont devenus fous...

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

"afin d'enduire les

"afin d'enduire les actionnaires d'erreur": tu veux dire "afin d'induire les actionnaires en erreur"...

lapsus intéressant!! :-)

HUMoUR I SINK THINK

HUMoUR I THINK or I SINK !!!

on s enfonce de + en + dans le cauchemar

la boutade du jour est de circonstance ...

« Ce qui noie quelqu'un, ce n'est pas le plongeon, mais le fait de rester sous l'eau. » (Paulo Coelho)

http://www.appeldesappels.org/

"Alors que nos métiers respectifs, qu’il s’agisse de la santé, du soin, du travail social, de l’éducation, de la recherche, de la justice, de l’information et de la culture, subissent une attaque sans précédent de la part du gouvernement - alors que des appels de réaction et de protestations sont lancés par dizaines dans le pays - le temps est venu, nous semble-t-il, de coordonner ces différents mouvements et d’en tirer tout le sens politique."

Moi aussi, je me pince, et je me pince

Moi aussi, je me pince, et je me pince... J'en suis toute bleue, sans doute parce que je suis pas immunisée contre la cynismitose !
Les voilà qui crachent tous dans la soupe du paradis. Ils sont peut-être partis planquer leur fric en enfer.
Et pendant ce temps-là...

Un discours politique ou une condamnation religieuse ?

Oui l'homme s'est fait connaitre du grand public pour ses frasques (Appartement NY - Trou dans la chaussette - ...)
Oui le professionnel s'est fait connaître des différentes autorités judiciaires, financières,...
Oui l'entreprise dirigée est toujours entrain de compenser les pertes.

Pour autant, l'homme peut-il changer, ses idées avec ?

A vous lire il est condamné et ses propositions avec.

Faute d'un mea culpa non publié ?

Internet me fait peur.

HAHA, "L'homme a tout de même à moitié coulé Vivendi", tu en dis de ces conneries quand même. Il faudrait peut être se renseigner davantage. C'est tellement caricatural ton baratin. Mais bon, tu as raison d'en profiter, internet est devenu le bistro du coin.