Monsanto truqué données scientifiques Monsanto données falsifiées Monsanto a falsifié ses données scientifiques, selon un ancien directeur ogm monsanto a falsifie ses donnees scientifiques selon un ancien directeur 7075

Gêne éthique. Un ancien directeur de Monsanto India, Tiruvadi Jagadisan, vient de déclarer que la firme avait déjà refourgué des "données scientifiques falsifiées" aux autorités indiennes pour obtenir des autorisations de mise sur le marché.

Scandale Monsanto

Depuis plusieurs semaines, un grand débat enflamme l'Inde. Faut-il, ou non, autoriser une aubergine génétiquement modifiée de Monsanto ? Devant le manque de données scientifiques fiables et les risques potentiellement induits par une telle culture, le gouvernement a décrété un moratoire. Ce qui n'attristera certainement pas Tiruvadi Jagadisan, 84 ans, qui a travaillé pour Monsanto pendant près de deux décennies, dont huit ans comme directeur général des opérations en Inde. Le week-end dernier, l'homme a bruyamment rallié les anti-OGM, précisant que son ancienne maison mère avait soumis "des données scientifique falsifiées" aux organismes gouvernementaux pour obtenir les autorisations de commercialisation de ses produits sur le territoire indien, rapporte India Today.

Auberg(in)e espagnole dans les OGM indiens

"Le Central Insecticide Board [organisme de sécurité sanitaire indien] était censé prendre ses décisions à partir de données spécifiques à l'Inde. Mais il s'est finalement contenté de données provenant de l'étranger, fournies par Monsanto. Ils n'ont même pas un tube à essai pour valider les données qui, parfois, ont été truquées" a déclaré l'ancien directeur, avant de continuer : "Je me suis retiré de la compagnie lorsque j'ai senti que Monsanto USA exploitait notre pays".

Pas de démenti...

Invité à démentir l'information, un porte-parole de Monsanto a simplement répondu avoir "toute confiance dans la réglementation indienne, qui possède son système de contrôles et de mesures pour s'assurer de l'exactitude et de l'authenticité des données qui leur sont fournies". Ce qui n'est pas en soi un démenti, tout juste un passage de patate (OGM) chaude... La firme a en outre affirmé qu'"aucune plante biotech n'est autorisée sur le marché sans qu'elle subisse de sévères évaluations sur la sécurité des cultures". Très sévères en effet, puisqu'en général, les autorités se contentent de lire les conclusions des études des firmes semencières, sans même chercher à les vérifier.

Et encore... les Canadiens, eux, se contentent de "s'attendre à" ce que Monsanto ait réalisé des études scientifiques... sans même chercher à se les procurer !

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Toujours rechercher la source originale

http://www.tehelka.com/story_main43.asp?filename=Ne200210go_aheads.asp

Une source originale

Une source originale (tehelka) postée trois jours après sa copie (india today)...

Une inf'OGM ?

:-)

Plus vieille soit, mais pas copie

Il ne faut pas se baser sur India today, qui apparemment n'est pas allé interviewer directement cet ancien directeur qui a quitté Monsanto avant l'arrivée des OGM (il en est parti il y a 20, les essai de coton Bt on commencé en Inde en 98). Il semble qu' India Today se base sur les auditions faites dans le cas de l'enquête sur le 'bt brinjal'.

Selon l'interview de tehelka, il ne parle pas de données falsifiées :

Would you say any data was fudged during your time?
Not in my territory, or jurisdiction; what happened abroad I cannot say. But you can generally take it that any company that’s got to give data for getting approval for its own product will naturally like to make it appear favourable. That’s common psychology.

les tests qui n'auraient pas été faits en Inde, selon ses dire, concernent des herbicides, et ne sont pas des tests de toxicité (qui de toute façon peuvent être fait n'importe où) mais des test d'efficacité (cela a une certaine importance; l'efficacité peur dépendre du climat, des mauvaises herbes locales etc) : ( « We did some demonstrations, but we never had any controlled plots for research or anything elaborate like that. » )

Pour tout ce qui concerne les OGM, il parle par ouï dire.

Bonsoir, "Il ne faut pas se

Bonsoir,

"Il ne faut pas se baser sur India today" : pourquoi donc ?

Les deux articles d'India today et de Tehelka n'ont rien à voir. India Today rapporte des propos tenus en public, Tehelka transcrit une interview.

N'a-t-on pas le droit de tenir des propos différents (dans la mesure où ils sont cohérents) à 5 jours d'intervalle ?

Effectivement, il parle du temps présent. Et au temps présent, il ne fait plus partie de Monsanto. Je pense que l'article est clair sur ce point, non ?

@micalement

Votre titre est douteux.

Car sur ce point les deux sources ne sont pas cohérentes. je pense qu'il vaut mieux faire confiance à la source directe — l'interview — qu'à des propos dont on connaît pas le contexte (trois ou quatre mots seulement) rapportés de façon indirecte ( he elaborated by saying the company "used to fake scientific data" submitted to government regulatory agencies )

Le bon titre aurait pu être : "il y a plus de 20 ans, Monsanto aurait falsifié des données concernant des herbicides, selon des propos attribués à un ancien directeurs de Monsanto, mais démentis dans une interview peut de jours après "

Bon, 'd'accord, c'est moins sexy.

Bonsoir, Merci pour vos

Bonsoir,

Merci pour vos remarques.

J'acquiesce à moitié. Je retire le mot "OGM" du titre. Car effectivement, l'allégation ne porte pas sur les OGM, bien que balancée dans un débat sur ce sujet.

L'article, en revanche, reste inchangé.

@micalement

Soyons réalistes

Soyons réalistes :

Nos technocrates ont décrété qu'il n'y avait pas assez de ressources pour tout le monde sur terre alors ils ont décidé :

1/ De faire des guerres à l'uranium appauvri pour anéantir des populations sur le long terme ( Irak, Afghanistan, Gaza, un peu au Pakistan, Kossovo etc...)

Bien que certains "scientiques" le déclarent inoffensif aucun d'entre-eux n'accepte de le manipuler sans protections [CQFD]

2/ De faire bouffer de la merde aux habitants des pays favorisés qui ne mangent pas au restaurant de l'assemblée nationale.
Non seulement ils crèvent plus vite mais en plus ça rapporte de l'argent aux industriels, c'est le "gagnant/gagnant" que Sarko avait annoncé .

3/ De créer un gouvernement mondial, le "nouvel ordre mondial" de sarko en est une étape, afin de nous discipliner comme de bons petits soldats, si possible racistes pour ne pas hésiter à éliminer les non américains et non européens .

Mensonges encore et encore ....

Ce monsieur(Tiruvadi Jagadisan) a pris sa retraite depuis 20 ans, bien avant l'avènement des cultures OGM, n'a aucune preuve à fournir à propos de ce qu'il avance sur le sujet, n'est même pas en mesure de fournir un exemple de fraude à l'époque où il était en activité .... bref faire echo a ce genre de propos est de la manipulation !!!