Omega-3 cancer prostate Omega-3 : Entre cancer de la prostate et crise cardiaque, il faut choisir... omega 3 cancer de la prostate ou crise cardiaque il faut choisir 10337

"Stupéfaits" ! Les chercheurs américains n'en reviennent toujours pas. Selon leur étude, la plus vaste réalisée sur le sujet, plus la concentration sanguine d'omega 3 est importante, plus les risques de développer un cancer grave de la prostate sont élevés.

Omega-3 Cancer prostate

Après les antioxydants, c'est donc au mythe anti-cancer des Omega-3 de se prendre un vent. "Nous avons été stupéfaits de voir ces résultats et nous avons passé beaucoup de temps à nous assurer que nos analyses étaient correctes" a déclaré Theodore M. Brasky, du Centre de recherche sur le cancer Fred Hutchinson, à Seattle. Lui et ses collègues ont analysé les données récoltées sur plus de 3 400 hommes. Le résultat est tombé cette semaine, publié dans l'American Journal of Epidemiology.

2,5 fois plus de risques !

Les hommes qui affichent les plus hauts niveaux sanguins d'oméga-3 ont deux fois et demi plus de risques de développer des cancers de la prostate très violents. Au contraire, une concentration sanguine riche en omega-6 (les huiles bon marché) réduit ces risques de 50%. Le résultat inverse de celui auxquels s'attendaient les chercheurs ! Aucune corrélation n'a été trouvée pour les formes moins agressives de ce cancer.

"Stupéfaits" ?

En 2006, pourtant, des chercheurs avaient analysé les 38 plus grandes études conduites sur les effets des omega-3 sur plusieurs types de cancer. L'analyse n'avait décelé aucune corrélation évidente. Les conclusions des études étaient même jugées contradictoires. Pour le cancer du sein, par exemple, trois études montraient un effet bénéfique (-30%), une montrait un effet négatif (+47%) et sept autres ne montraient aucun effet.

Il n'en reste pas moins que ces Omega-3 sont bénéfiques pour les maladies cardiovasculaires. Au prix où est le poisson, c'est bien le moins qu'on puisse faire...

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

partagez cet article : FACEBOOK partagez cet article : TWITTER partagez cet article : DEL.ICIO.US partagez cet article : GOOGLE partagez cet article : VIADEO 

Catégories :

Le poisson

Vu tous les métaux lourds et autres PCB que concentrent le saumon, le thon, l'espadon et autres "grosses" espèces, pas étonnant que les taux de cancer augmentent ! Il aurait fallu faire un groupe témoin supplémentaire avec une poiscaille moins polluée que l'autre…

OMEGA 3

....Entièrement d'accord. Par ailleurs, presque tous les saumons commercialisés en hyper proviennent d'élevages. On ne sait pas trop avec quoi ils sont nourris. J'ai entendu dire que les farines animales étaient parfois recyclées dans cette industrie. A noter également le fait que l'on trouve aussi depuis peu du thon d'élevage. Dans tous les cas, les élevages sont installés près des côtes, c'est à dire en zone ultra polluée, et pas seulement par des métaux lourds.
Dans tous les cas, je ne pense pas qu'une alimentation déséquilibrée, ne comportant que des "alicaments" puisse augmenter- globalement- l'espérance de vie de qui que ce soit. En revanche, il a été démontré qu'une alimentation harmonieuse, complète, prise à heures fixes et dans le calme, permettait à la plupart des victimes du cancer de la prostate de se passer de traitement. Ceci dit, ce type de cancer, très fréquent chez l'homme vieillissant, tend à stagner chez la plupart des patients, sans qu'on soit actuellement capable de faire la différence entre les formes bénignes et les formes agressives.
Mais, dans tous les cas, je crois qu'il faut en finir une fois pour toutes avec les "bons" et les "mauvais" aliments. Dans le temps, les repas étaient composés de crudités, viande, légume, salade, fromage, fruit...le fameux "menu" des pensions de famille. Aujourd'hui, la plupart des gens mangent un sandwich à midi et un steak le soir. Les méditerranéens n'ont peut être pas un régime alimentaire aussi spécifique qu'on le prétend. Par contre, ils prennent le temps de manger, et ne se contentent pas d'un seul plat. Résultat: Ils ne grossissent pas, et tombent moins souvent malades que les stressés du Nord. Mais j'admets bien volontiers le fait qu'une nourriture "bio", ou pas trop trafiquée constitue un plus. A noter le fait qu'en mangeant diversifié, on diversifie aussi la nuisance. Chaque poison possède son seuil de tolérance...ljd